logo WK-RH

Le portail dédié aux acteurs du social, des ressources humaines et du management.

Accueil
Entreprise & Carrières
Actualités RH
Le groupe Partouche parie sur son SIRH

xx Actualité sociale xx


logo Entreprise & Carrières

Informatique RH

Le groupe Partouche parie sur son SIRH

Le casinotier Partouche se dote d’un SIRH afin d’harmoniser ses pratiques et services dans l’ensemble de son réseau.

19/03/2009 Entreprise & Carrières, 17/03/2009

Le groupe Partouche parie sur son SIRH

SUR LE MÊME THÈME

 

Les jeux sont faits pour le groupe Partouche. Avec, pour toile de fond, la chute généralisée du chiffre d’affaires des casinos (celui du groupe a chuté de près de 6 % fin 2008), le leader du marché national français mise gros sur son SIRH.
L’enjeu : uniformiser la gestion de son personnel, 5 700 salariés, répartis dans une cinquantaine d’établissements de jeu, des restaurants, des hôtels, des golfs et des centres thermaux.

 

Un système évolutif

Afin d’assurer le pilotage d’ensemble de la fonction RH de ces entités indépendantes, la holding poursuit, depuis avril 2008, la mise en place de la solution Sigma-RH.net, développée par l’éditeur éponyme. Dans le choix de l’application, Benjamin Castaldo, DRH du groupe, a privilégié la solution lui permettant de concilier la diversité des besoins au sein de ses casinos : « Nous avons sélectionné un système généraliste et évolutif : le plus grand dénominateur commun pour nos filiales, des PME dont les effectifs varient entre 50 et 400 collaborateurs. »
Les équipes RH centrales disposent, aujourd’hui, d’un outil de reporting social qui leur permet de bénéficier d’une vue globale et instantanée de toutes les sociétés du groupe. Au siège, la direction accède maintenant à toutes les données RH consolidées. Selon le directeur, les utilisateurs jugent très utiles les états personnalisés et rapports automatisés ainsi que le système d’alerte paramétrable permettant d’avertir de nouveautés législatives ou d’échéances (fins de périodes d’essai, de CDD, visites médicales…).

 

Affiner la gestion des compétences

Avec le premier de ses modules exploitables, le groupe dispose d’une vision générale du traitement de la formation. « Le système doit nous permettre d’affiner la gestion des compétences et d’améliorer les process de promotion interne », déclare Benjamin Castaldo. Soucieux d’offrir la même qualité de service dans chacun de ses casinos, le DRH s’appuie en effet sur l’outil pour homogénéiser les compétences de ses salariés dans les différents domaines d’activité : croupiers, agents de sécurité, employés d’hôtellerie-restauration…
Lors des entretiens d’évaluation, mis en place pour l’occasion, le logiciel simplifie le choix de la formation adéquate en indiquant, par exemple, l’éventuel écart entre les compétences requises pour un poste et celles du salarié.

 

Elaboration de plannings complexes

Autre pierre angulaire du SIRH, la partie gestion des temps et des activités (GTA) devrait être installée très prochainement. « La GTA permettra un meilleur suivi des heures supplémentaires et sécurisera la paye, d’un point de vue juridique », souligne le DRH. Aux yeux de Benjamin Castaldo, l’un des atouts majeurs du logiciel réside dans sa simplicité d’utilisation. L’outil devrait ainsi optimiser l’élaboration de plannings complexes, compte tenu de la variété des temps de travail dans l’entreprise : horaires individualisés ou collectifs, annualisés, cycliques ou hebdomadaires.

 

Module complémentaire

Le gain de temps sur d’autres tâches, comme la réalisation des bilans sociaux, devrait aussi être apprécié, en particulier par les comptables ou les gestionnaires de paye en charge des RH dans certaines sociétés du groupe. L’installation de l’outil s’accompagne, d’ailleurs, d’une réflexion organisationnelle afin d’identifier les postes de professionnels RH manquant dans les établissements.
A terme, un dernier module de gestion de la santé et la sécurité au travail viendra compléter le système. Cet outil devrait, notamment, faciliter l’édition du document unique. Pour Benjamin Castaldo, il est important de ne pas se créer des besoins artificiels en choisissant les fonctionnalités du logiciel. Une manière, aussi, de limiter les dérives budgétaires d’un projet d’informatisation. Pari que le DRH estime avoir réussi.


José Garcia Lopez

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@wk-rh.fr. »