A partir de cet âge, les scientifiques estiment qu’on est trop vieux pour travailler !

publicité

Au fur et à mesure que les années passent, l’âge avance. Résultat, nos capacités à travailler convenablement ont tendance à s’amenuir. 64, 65, 70 ans ? Voici l’âge à partir duquel il est temps de cesser de travailler selon de récentes études scientifiques.

A partir de quel âge faut-il cesser de travailler ?

Ces dernières années, on constate une hausse importante de l’espérance de vie dans les pays avancés à l’instar de la France. A titre de rappel, ce concept correspond au nombre moyen d’années durant lequel un groupe de personnes peut espérer vivre. Pour l’estimer, les démographes prennent en compte l’âge moyen de la population étudiée ainsi que le taux de mortalité. Plus cette espérance est élevée, plus vous avez des chances de vivre davantage longtemps dans l’endroit où vous évoluez.

publicité

Mais même si on parvient à vivre plus longtemps que les autres, cela signifie-t-il qu’on peut travailler davantage plus longtemps dans le but de survivre ? Il faut dire qu’arrivé à un certain âge, l’on commence à se poser des questions sur les décisions à prendre pour l’avenir professionnel. C’est d’ailleurs pour cette raison que la mesure liée au report de l’âge de départ à la retraite a créé une énorme polémique dans l’Hexagone.

Les rapports entre l’âge et le sens des responsabilités

La faculté à assurer les activités professionnelles en dépit de l’âge avancé va dépendre de plusieurs facteurs : type de responsabilité, nature du travail, compétences requises…D’une manière générale, les personnes arrivées à un stade avancé de l’âge sont de moins en moins performantes au travail. Au sein de l’opinion public, certaines personnes se font passer pour des militants d’une limite d’âge pour certaines activités politiques.

publicité

A ce propos, nos confrères de BBC estiment que les facultés cognitives se mettent à ralentir au fur et à mesure que l’âge avance. Plusieurs paramètres scientifiques permettent de fixer cet âge limite pour l’exercice des activités professionnelles. Selon des chercheurs issus de l’université de Cambridge, une part importante des seniors de plus de 65 ans ont connu une baisse conséquente de leurs fonctions « exécutives ».

A partir de 60 ans, les facultés cognitives ralentissent

Selon les études menées par ces chercheurs, la vitesse de traitement mental a tendance à baisser lorsqu’on atteint le cap de la soixantaine. A ce propos, l’un d’entre eux explique : « En tant que point de rupture générale, 65 ans est un âge raisonnable pour cesser de travailler ». La même source indique néanmoins l’existence d’une variabilité par individu puisque des variations vont s’opérer d’un individu à un autre.

publicité

Selon les militants de l’âge limite, les risques de commettre un faux pas dans le cadre des missions professionnelles sont très importants. D’où l’intérêt de ne pas négliger cet aspect au travail. Ces derniers recommandent ainsi d’établir une limite d’âge dans le cadre des fonctions de dirigeants au sein d’entreprise.

Notons qu’en Amérique, Nikki Haley (partisan des Républicains) a réclamé la mise en place d’un dispositif obligeant les 75 ans et plus à réaliser des tests d’aptitudes mentales avant de poursuivre une carrière dans la politique. Une proposition qui n’a pourtant pas fait l’unanimité en raison de son caractère discriminatoire.

A cela s’ajoute la difficulté liée à l‘identification des personnes politiques qui seront soumises à une telle disposition. Les autres arguments évoqués concernent la sagesse des personnes mature et leurs expériences par rapport aux jeunes. Davantage d’atouts non négligeables pour les chefs d’Etat comme pour les chefs d’entreprise.

Ne pas négliger le mode de vie

Si l’âge de 65 ans est préconisé pour l’arrêt du travail, il ne devrait cependant pas s’appliquer de manière systématique pour tout le monde ! Certaines personnes qui adoptent un mode de vie sain dans un environnement favorable parviennent à être davantage performants au travail, en dépit de leur âge avancé. Des études publiées par Neurology indiquent que ces individus sont capables de garder leurs facultés cognitives même après plusieurs années.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !