AAH : dans quels cas cette aide délivrée par la CAF est-t-elle minorée ?

publicité

Cette année, la CAF (caisse d’allocations familiales) va opérer plusieurs changements en ce qui concerne ses prestations sociales. En ce qui concerne l’AAH (allocation adultes handicapés), une minoration peut avoir lieu dans certains cas…

Les critères d’éligibilité à l’Allocation aux Adultes Handicapés en 2023

Pour prétendre à l’AAH, il convient de respecter certaines conditions. En effet, le taux d’invalidité permanente doit être supérieur à 80% pour pouvoir accéder à cette précieuse aide délivrée par la CAF. A titre de rappel, c’est la Commission des Droits de l’Autonomie des Personnes Handicapées qui a pour mission d’établir ce taux. Si vous répondez à ce critère, vous devez vous adresser à la CAF ou à la MSA (mutualité sociale agricole) en fonction de votre profil.

publicité

Les autres critères d’éligibilité incluent le fait d’habiter à titre permanent en France. D’avoir plus de 16 ans pour ceux qui ne sont plus à la disposition de leurs parents. Enfin, le plafond de ressources ne doit pas dépasser le seuil maximal en vigueur.

Dans quels cas l’AAH est-t-elle minorée ?

Une minoration peut avoir lieu dans la mesure où l’allocataire a dû se faire hospitaliser ou qu’il a été transféré dans un centre d’accueil depuis 60 jours. Dans ce cas, le principal intéressé pourra continuer à percevoir la prime de 956,65 €. Si le délai dépasse les 60 jours, il faudra compter une réduction de 30%, soit plus de 270 € par mois. Pour les allocataires avec un ou plusieurs enfants à charge, une exception forfaitaire de 20 € par jour est prévue par la CAF.

publicité

Attention ! La remise n’a lieu que si l’allocataire vit en couple avec une personne au chômage. Une fois l’hospitalisation terminée, le principal intéressé pourra retrouver ses droits entiers et touchera ainsi la somme de 956,65 € par mois. La minoration peut également intervenir en cas d’emprisonnement depuis moins de deux mois. Dans ce cas, l’allocataire pourra encaisser les 956,65 € par mois. Une fois le délai de 60 jours écoulé, la valeur de l’AAH sera réduite de 30%.

publicité

D’autres publications dans 

1-1=6 : vous n’avez le droit d’ajouter qu’une seule allumette pour rétablir l’équation !

Prime de partage de la valeur (PPV) : à quoi faut-il s’attendre en 2024 ?

Voitures modernes : quels sont les intérêts de ces phares innovantes ?

Existe-t-il un lien entre la consommation de vitamine C et l’apparition de boutons ?

Placements, assurances, crédits : ces nouvelles dispositions fiscales ne vont pas plaire aux investisseurs !

Le téléphone portable ne sera plus autorisé dans les rues de cette célèbre ville française !