APL : les allocataires qui ne respectent pas cette nouvelle disposition risquent une radiation de la CAF

publicité

L’aide personnalisée au logement (APL) figure parmi les nombreuses aides sociales délivrées par la caisse d’allocations familiales. Pour le percevoir, il convient néanmoins de respecter certaines règles au risque de voir le virement suspendu définitivement !

APL : les allocataires qui ne respectent pas la règle sévèrement punies

L’aide personnalisée au logement représente une aide capitale pour les personnes disposant de revenus modestes qui ne peuvent pas régler convenablement leurs loyers. Pour y accéder, il convient néanmoins d’avoir des enfants à charge et d’habiter à titre permanent en France. Mais chaque année, cette prestation sociale fait malheureusement l’objet de fraudes. Il y a 5 ans, plus de 43 000 cas ont été décelés avec une valeur avoisinant les 7 000 euros par fraudes.

publicité

Devant l’urgence de la situation, la CAF a décidé de prendre les dispositions nécessaires. Ces mesures visent à limiter les fraudes et faire en sorte que les bénéficiaires des APL puissent jouir parfaitement de leurs droits. Le non-respect de ces règles peut entraîner une éradication définitive de l’aide. D’où l’intérêt de faire très attention !

Une aide accessible sous conditions

Mise à part les foyers disposant de revenus limités, les propriétaires répondant aux critères d’éligibilité peuvent également prétendre aux aides personnalisées au logement. Pour les connaître, il est recommandé de se rendre sur le site officiel de la CAF pour procéder à une simulation en ligne gratuite. Notons que le montant de l’APL va dépendre des revenus issus des 12 derniers mois.

publicité

Une nouvelle condition doit également être remplie en regard de la réforme. En effet, celle-ci résulte de la proposition de loi des députés Daniel Labaronne (LREM) et Charles de Courson (LIOT) qui prévoient d’arrêter le versement des APL aux étudiants qui habitent toujours sous le toit de leurs parents. De cette manière, le gouvernement pourra faire des « économies substantielles » estiment les deux élus. A ce propos, nos confrères de Vie Pratique soulignent : « Une grande majorité des allocataires sera supprimée. Ce qui procure un avantage pour la caisse nationale (…) ».

publicité

D’autres publications dans 

1-1=6 : vous n’avez le droit d’ajouter qu’une seule allumette pour rétablir l’équation !

Prime de partage de la valeur (PPV) : à quoi faut-il s’attendre en 2024 ?

Voitures modernes : quels sont les intérêts de ces phares innovantes ?

Existe-t-il un lien entre la consommation de vitamine C et l’apparition de boutons ?

Placements, assurances, crédits : ces nouvelles dispositions fiscales ne vont pas plaire aux investisseurs !

Le téléphone portable ne sera plus autorisé dans les rues de cette célèbre ville française !