Arnaque au rétroviseur : la pratique s’amplifie en France !

publicité

L’arnaque au rétroviseur a fait de nouvelles victimes à la Jonquera. Selon les autorités catalanes, ces dernières ont remis la somme de 1000 € en espèces aux escrocs sans se douter de rien. Voici le mode opératoire des malfrats !

Arnaque au rétroviseur : voici comment les escrocs piègent leurs cibles

Alors que cet automobiliste conduisait tranquillement son camping-car, il a récemment fait l’objet d’une nouvelle forme d’escroquerie. Un homme s’est présenté à lui pour l’accuser d’opérer une « mauvaise manœuvre » de l’imposant engin. Celui-ci parlait couramment la langue de Molière et il a fait savoir au conducteur qu’il venait d’accrocher son rétroviseur. Pour remédier à la solution, la victime est sommée de déboursée des frais de réparation.

publicité

Malgré l’effet de l’urgence, le camping-cariste va tout de même avoir la présence d’esprit de contacter son assureur. Mais face au ton insistant de l’arnaqueur, il va céder et lui remettre la somme imposée pour la réparation. Selon nos confrères de Diari de Girona, cette somme s’élève à une cinquantaine d’euros. Par la suite, le distributeur automatique a indiqué que le plafond de retrait autorisé était atteint.

Un préjudice qui s’élève à 1000 €

Malgré le dépassement du plafond, les arnaqueurs sont prêts à tout pour que la victime dépense les 1000 € demandés pour la réparation du rétroviseur. Le camping-cariste a ainsi été sommé d’acheter 500 € de tabac. Une fois les 1000 € entre les mains des arnaqueurs, ces derniers ont pris la fuite à bord d’un véhicule de tourisme dont la plaque d’immatriculation est basée en France.

publicité

Le jour suivant, la victime a pris conscience qu’il a été escroqué. Le cinquantenaire a alors déposé une plainte auprès du commissariat. Selon les autorités catalanes, cette forme d’arnaque est de plus en plus fréquente ces derniers mois, dans la province de Gérone. A titre de rappel, les malfrats vont faire croire à un accident pour piéger la victime. En général, ils ciblent les conducteur âgés en raison de leur vulnérabilité.

Dans un communiqué officiel, les Mossos rappellent que tout différend lié à un accident de la route doit se régler entre les assureurs. Si l’une des parties refuse de solliciter l’intervention de la compagnie d’assurance, il est recommandé de contacter le 112. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux éviter de régler la somme demandée en espèces.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?