Banque en ligne : voici la somme qu’il faut toucher pour accéder à la carte à débit différé

publicité

La carte à débit différé permet de reporter à la fin du mois le débit des transactions qui ont déjà été réglées. Une pratique qui n’est pas sans risque. Raison pour laquelle les banques en ligne ont décidé de modifier la politique d’accès à ce dispositif en augmentant le seuil de revenus mensuels permettant de profiter du service.

Carte à débit différé : les tarifs en vigueur

Les banques accordent une importance capitale à la solvabilité de leurs clients. C’est pourquoi la carte à débit différé n’est pas délivrée à n’importe qui. Certains établissements réclament un certain plafond de revenus pour être éligible à ce service. A titre d’illustration, Boursorama autorise l’accès à ce dispositif pour les clients qui touchent 1 500 € par mois pour la carte Visa Ultim contre 6 250 € par mois dans le cas de la Visa Ultim metal. Aujourd’hui, ce seuil est désormais de 2 400 € net.

publicité

D’autre part, l’accès à la carte Visa Premier requiert un minimum de revenus de 1 600 € par mois chez BforBank contre 4 000 € par mois dans le cas de la carte Visa Infinite. Chez Fortuneo, le plafond est fixé à 1 800 € par mois pour l’accès à la Gold Mastercard contre 4 000 € par mois dans le cas de la World Elite CB Mastercard.

Un service de moins en moins prisé par les clients des banques en ligne

En ce qui concerne les banques en ligne, la formule du débit différé est dédiée aux cartes appartenant à la classe moyenne et haut de gamme. En ce qui concerne les cartes d’entrée de gamme, elles servent principalement à retirer de l’argent directement sur le compte en banque du bénéficiaire. Par ailleurs, l’option de carte différée n’est pas accessible au sein des néobanques pour une raison toute simple. En effet, les enseignes comme Revolut et N26 interdisent le solde négatif. Autrement dit, les cartes de ses clients sont spécialement conçues pour retirer de l’argent en temps réel.

publicité

Dans la pratique, de plus en plus de clients laissent l’option de la carte différée de côté. Ils préfèrent se servir des cartes qui offrent un solde à jour en temps réel, quitte à opter pour des versions bas de gamme. Cette option procure néanmoins de multiples avantages. Outre le fait de s’aligner avec les restrictions budgétaires de certains clients, elles diminuent les risques liés au refus de paiement dans certaines circonstances : location de voitures, réservation de chambres, etc…

publicité

D’autres publications dans 

1-1=6 : vous n’avez le droit d’ajouter qu’une seule allumette pour rétablir l’équation !

Prime de partage de la valeur (PPV) : à quoi faut-il s’attendre en 2024 ?

Voitures modernes : quels sont les intérêts de ces phares innovantes ?

Existe-t-il un lien entre la consommation de vitamine C et l’apparition de boutons ?

Placements, assurances, crédits : ces nouvelles dispositions fiscales ne vont pas plaire aux investisseurs !

Le téléphone portable ne sera plus autorisé dans les rues de cette célèbre ville française !