Booking.com : plusieurs clients ciblés par une escroquerie aux données bancaires !

publicité

Avis à tous les voyageurs qui ont pour habitude de réserver sur le site Booking.com. Selon nos confrères de femme actuelle, plusieurs clients ont été la cible d’escroquerie aux données bancaires ces derniers temps. Mais comment les malfrats opèrent-t-ils et quelles sont les mesures de précaution à prendre pour lutter contre ce fléau ? Tous les détails dans les prochaines lignes !

L’arnaque aux données bancaires frappe le site Booking.com

Partout dans le monde, plusieurs millions de voyageurs passent par le site Booking.com pour réserver leurs hébergements dans le cadre de leurs séjours pour des vacances ou autres déplacements. Mais certaines personnes malveillantes profitent de cette notoriété de la plateforme pour soutirer les données bancaires des utilisateurs, à leur insu. Pour ce faire, elles vont utiliser des courriers frauduleux à l’intérieur desquels les clients sont prisés de transmettre leurs données bancaires.

publicité

Les escrocs demandent alors un virement d’une somme conséquente dans un bref délai dans le but, soi-disant, de confirmer la réservation. Les clients qui refusent de réaliser ce virement dans les délais impartis, se voient menacer de faire l’objet d’un décommandement. Depuis le début de l’année, plus de 7600 plaintes ont été déposées auprès du centre national pour la cybersécurité concernant cette redoutable technique de phishing. Une quarantaine de ces cas sont en lien avec le site Booking.com.

Le mode opératoire des escrocs

Pour piéger les clients de la société d’hébergement, les escrocs auraient effectué un piratage du système de messagerie de la plateforme. C’est ainsi que les courriers frauduleux ont atterri dans les boites de réception des fidèles clients du site. Ces derniers sont donc sommés de virer le montant demandé pour pouvoir confirmer le règlement de leur chambre d’hôtel.

publicité

Interrogé par nos confrères britanniques d’Observer, un habitué de la plateforme explique : « A chaque fois, le client s’était enregistré ou devait s’enregistrer dans un hôtel réservé sur le site d’hébergement. Le courriel transmis depuis l’adresse [email protected] suppose que leur séjour pourrait être suspendu si le client ne remet pas les informations concernant sa carte bancaire via un lien intégré ».

Dans le message attribué aux victimes figure une mise en garde. Celle-ci prétend que si le destinataire ne s’exécute pas dans les 4 à 12h suivant la réception du message, sa réservation d’hôtel sera automatiquement supprimée. De peur de ne pas pouvoir s’offrir le séjour rêvé pour les vacances ou autres déplacements, les clients de la plateforme vont alors s’exécuter. Mais une fois qu’ils auront communiquer ces données personnelles à l’interlocuteur, le piège se referme aussitôt sur eux.

publicité

Les mesures de précaution à prendre

Toujours selon le média anglais, la plateforme a tenu à nier ces faits de piratage. Le site qui se spécialise dans la réservation d’hébergements affirme qu’il s’agit d’une opération frauduleuse qui a eu lieu chez certains de ses collaborateurs. Comme le souligne la plateforme dans un communiqué officiel : « Certains de nos partenaires ont été les malheureuses victimes de techniques d’hameçonnage redoutablement convaincantes. Leurs clients ont été invités à cliquer sur des liens frauduleux ou à télécharger des informations en dehors de notre système ».

Selon Booking.com, ces escrocs essaient par la suite de voler l’identité des collaborateurs pris pour cible. Croyant qu’ils sont vraiment des agents de l’entreprise, les clients vont leur donner ce qu’ils demandent. Une fois que le virement a été exécuté, il n’y a plus de retour en arrière possible.

Pour se prémunir de cette forme de cyberattaque, l’organisation recommande aux clients de contacter directement celle-ci en cas de demande suspecte de la part d’un tiers, que ce soit par SMS, par téléphone ou par courriel. Il convient également de vérifier la politique de règlement du site, accessible depuis la page d’annonce. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous tourner vers le service client du site qui est joignable H24.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !