CAF : les contrôles vont s’intensifier pour ces allocataires en particulier…

publicité

La caisse d’allocations familiales (CAF) a décidé d’intensifier les contrôles à l’égard de certains allocataires dans le cadre de la lutte contre les fraudes sociales en France. Qui sont-t-ils ? Plus de détails dans les prochaines lignes !

La CAF déclare la guerre aux fraudeurs !

Voilà maintenant plusieurs années que la CAF vient à la rescousse de plusieurs millions de ménages français, vivant dans la précarité. Parmi les prestations sociales proposées par l’institution, nous pouvons citer le RSA (revenu de solidarité active), les aides personnalisées au logement ainsi que les allocations familiales en tout genre. En 2022, ces dispositifs étaient évalués à plus de 100 milliards d’euros. Pour être certain que la somme soit dépensée, l’organisme réalise régulièrement des contrôles sur terrain.

publicité

Ces opérations ont pour but de limiter les pratiques frauduleuses et les éventuelles erreurs commises par les allocataires. Mais les agents chargés de mener ces contrôles sont en sous-effectif. Raison pour laquelle un algorithme est désormais utilisé pour faciliter la tâche des contrôleurs. De ce fait, certains bénéficiaires sont beaucoup plus épiés que d’autres.

Les contrôles vont s’intensifier pour certains allocataires

L’algorithme en question prend en compte différents paramètres dont la nature du métier exercé par l’allocataire, sa situation personnelle, son niveau de revenus et les éventuels handicaps. En se basant sur ces critères, certains profils vont être plus enclins à subir les contrôles de la CAF, plus que les autres. Il s’agit des étudiants en alternance, les handicapés, les personnes touchant moins de 1000 € par mois et les foyers monoparentaux.

publicité

Cette approche est pointée du doigt par Jacques Toubon qui le considère comme une approche basée sur des stéréotypes et qui ne garantit pas un traitement équitable des dossiers des allocataires. De leurs côtés, Radio France et Le Monde dénoncent les difficultés rencontrées par les bénéficiaires de la CAF en raison de ce système qui manque d’intelligibilité.

Notons qu’au cours des contrôles, les allocataires sont priés de fournir divers documents destinés à prouver leur situation personnelle. Dans certains cas, les relevés bancaires peuvent être demandés par les agents de la CAF. En cas de contrôle sur place, un entretien avec le voisinage peut parfois s’imposer. Enfin, notons qu’en cas d’erreurs de déclaration, l’interpellé devra procéder à un remboursement. S’il est accusé de fraude en revanche, il devra composer avec des pénalités financières conséquentes.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?

Céline Dion gravement malade : les relations sont tenues entre ses enfants René-Charles, Nelson et Eddy

2 réflexions au sujet de “CAF : les contrôles vont s’intensifier pour ces allocataires en particulier…”

  1. Bonjour madame, monsieur, je suis en voiturette avec un souci de lombaire à la suite de trois opérations dont la dernière a été réalisé avec une mise en place de plaques en titane, vis et silembloque entre les vertèbres en remplacement de disques en septembre 2019 et donc un traitement quotidien d’antidouleurs, Kétoproféne 100 mg régulièrement alors la voiturette en finale n’est pas adaptée du tout !
    Existent-ils une meilleure assise meilleur siège ?

    Répondre
    • Perso 5 ARTHRODESES…et j’en suis à mon 3è Scenic car je suis très bien assise dans ce véhicule…je suis sous morphine H24 et je souffre beaucoup aussi..
      Je ne suis bien que dans mon Scenic..ni trop haut..ni trop bas avec une assise super pour mon dos

      Répondre

Laisser un commentaire