CAF : voici la stratégie mise en place par l’organisme pour surveiller les fraudeurs

publicité

Les fraudes sociales sont devenues monnaie courante auprès de la caisse d’allocations familiales. Raison pour laquelle l’organisme a décidé de déployer les efforts nécessaires afin de lutter contre ces pratiques illicites impliquant les allocataires de la prime d’activité, du RSA (revenu de solidarité active) et des aides personnalisées au logement (APL).

CAF : les cas de fraudes se multiplient

En France, on dénombre de plus en plus de fraudes sociales au sein de la CAF. Chaque semaine, la presse relate des cas divers en pointant du doigt des anomalies liées au système utilisé par la CAF. Rappelons que l’institution délivre chaque mois plusieurs prestations sociales à destination des plus démunis. C’est notamment le cas du RSA, des APL et de la prime d’activité. Ces aides sont néanmoins les plus ciblées par les fraudes.

publicité

Pour remédier à la situation, l’organisation va optimiser le système de surveillance auprès des allocataires afin de s’assurer que les aides sont bel et bien accordées aux personnes qui doivent en bénéficier. Ces pratiques frauduleuses sont en effet handicapantes pour la CAF. D’où l’intérêt de résoudre le problème au plus vite.

Selon nos confrères de soonight, la CAF a enregistré un record de fraudes au cours de l’année 2022 et les dommages se chiffrent à plusieurs millions d’euros. Au cours de la même période, l’institution a procédé à plusieurs millions de contrôles aboutissant à des éléments suspects sur les dossiers de la majorité des adhérents.

publicité

Les moyens utilisés pour pister les fraudeurs

Pour remonter jusqu’aux fraudeurs, la CAF utilise les contrôles automatisés, les contrôles sur terrain et les contrôles sur pièce. La seconde approche est la plus importante car elle est réservée aux allocataires qui suscitent le plus de doutes chez la CAF. Dans le cadre d’une telle opération, les agents de la CAF sont malgré tout tenus de respecter la vie privée des allocataires subissant le contrôle. A ce propos, la méfiance doit être de mise à l’encontre des faux contrôleurs.

De leurs côtés, les associations dénoncent l’algorithme utilisé par la CAF dans le cadre de ces contrôles. Selon elles, ce dispositif a tendance à handicaper les personnes les plus vulnérables. Un scandale lorsqu’on sait que la CAF a vu le jour justement dans le but de venir à la rescousse de ces derniers. Notons qu’en 2022, sur les 32 millions de vérifications faites, plus de 28 millions relevaient de contrôles automatisés.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique avec ce nouveau casse-tête des allumettes !

Ce métier inédit rémunéré à plus de 300 000 € par en ne requiert aucune qualification spécifique !

La Belgique va recruter plus d’employés étrangers : les modalités d’accès

Impôts : aucun paiement prévu pour ces Français en 2024. Et pour cause…

Cette banque rémunère les clients pour les fonds déposés chaque jour sur leur compte

Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !