Capucine Anav : accusée d’être “influvoleurs”par la Répression des fraudes, elle sort du silence

publicité

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a actuellement plusieurs influenceurs dans sa ligne de mire. Parmi eux figure Capucine Anav qui est accusée de figurer parmi les “influvoleurs”. La principale intéressée a décidé de réagir aux accusations.

Capucine Anav : dans la ligne de mire de la DGCCRF 

Booba ne cesse aujourd’hui de s’en prendre aux influenceurs qui ne seraient pas honnêtes dans leurs activités en ligne. Plusieurs stars de télé-réalité se retrouvent depuis au coeur des polémiques. Les principaux ciblés se retrouvent alors dans l’obligation de partager l’annonce de la DGCCRF sur les réseaux sociaux. C’est notamment le cas de Anthony Mathéo, Simon Castaldi, le fils de Benjamin Castaldi mais aussi Capucine Anav

publicité

Dans un communiqué officiel, Bruno Le Maire rapporte : “Il appartient à ces influenceurs comme aux organisations de respecter les règles régissant le code de la consommation lorsqu’ils réalisent des campagnes de produits ou de services. Les injonctions servent de rappel à l’ordre pour que les abonnés puissent se méfier”.

“Je m’excuse pour ces erreurs…”

Le contenu des réseaux sociaux de Capucine Anav fait partie de ceux pris en chasse par la DGCCRF. La jeune femme est notamment soupçonnée d’avoir mentionné “les intentions commerciales de ses campagnes publicitaires”. En Story Instagram, la principale intéressée souligne : “Ils ont parfaitement raison. Tout est de ma faute, j’aurais dû vous aviser que ma story était sponsorisée”, reconnaît-t-elle. 

publicité

La célébrité a ensuite déploré un manque de communication. Elle a cependant tenu à se démarquer de certains de ses confrères et consoeurs qui réalisent leurs activités de manière malhonnête. “Je ne figure pas parmi ces influvoleurs qui réalisent des choses plus graves (…). Des choses que je n’accomplirai jamais, précise-t-elle en faisant allusion à la cryptomonnaie ou encore du dropshipping. Et la jeune femme de conclure : “Je m’excuse pour ces erreurs. Après, je suis certaines qu’elles ne vous ont pas impactées”.

publicité

D’autres publications dans 

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?

Céline Dion gravement malade : les relations sont tenues entre ses enfants René-Charles, Nelson et Eddy