Ce département accorde une aide de 500 € aux jeunes

publicité

En France, l’inflation a fragilisé le quotidien des foyers disposant de revenus modestes. Le nombre de personnes qui vivent dans la précarité alimentaire a également explosé au cours de ces dernières années. Selon une étude qui a été conduite par Fondation Nestlé, la plupart des victimes sont des jeunes et 33% d’entre eux ont moins de 35 ans.

Un dispositif pour aider les jeunes à s’émanciper financièrement

Pour venir à la rescousse de ces jeunes, le département de la Meurthe-et-Moselle a décidé de lancer un nouveau projet qui vise à délivrer des revenus d’émancipation à destination de ces derniers. Cette aide d’une valeur de 500 € profitera aux 16 à 25 ans touchant des revenus limités. Cette commune, qui est sous la direction de la Gauche, entend mettre un terme à la vulnérabilité financière de cette catégorie de la population grâce à cette initiative.

publicité

Cette subvention devrait permettre aux bénéficiaires de couvrir leurs besoins de base. Dans un communiqué officiel, Chaynesse Khirouni, celle qui est à la tête du parti socialiste du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle souligne : « Il ne s’agit pas d’un RSA, ou d’un revenu de base, ni d’un énième dispositif mais d’une expérimentation pour aider les jeunes à s’émanciper financièrement ».

A quand la mise en place de ce projet ?

Toujours selon la même source, cette initiative devrait commencer à voir le jour à partir du premier semestre 2024. Par ailleurs, on sait que les bénéficiaires auront accès à un revenu de 500 € à condition de remplir les critères sociaux imposés. Chaynesse Khirouni précise que ce dispositif s’applique aux 16 à 25 ans qui n’ont « pas ou peu de revenus » et qui ne peuvent pas accéder à d’autres prestations sociales à l’instar du Crous réservé aux étudiants.

publicité

Ce revenu d’émancipation de 500 € sera remis aux bénéficiaires sur un délai de 6 mois. L’aide peut par ailleurs faire l’objet d’un renouvellement en une seule fois, rapporte la même source. Dans sa prise de parole, Chaynesse indique que les dispositifs en vigueur pour soutenir les jeunes ne sont pas toujours performants. D’où l’intérêt de ce précieux coup de pouce financier.

Les autres précisions de Chaynesse Khirouni

Dans le communiqué, Chaynesse Khirouni ajoute : « La familiarisation des allocations des jeunes, associées à celles de leurs proches peut entraîner des difficultés pour ceux qui vivent des épreuves difficiles à l’instar d’une séparation familiale. Il faut dire que dans le département de Meurthe-et-Moselle, ils sont environ 300 à pouvoir accéder à cette prime ».

publicité

En ce qui concerne les conditions d’éligibilité, les autorités sur place se sont basées sur l’appui de plusieurs collaborateurs dont des associations mais aussi la caisse d’allocations familiales. Toujours selon cette élue de gauche, ce projet s’inscrit dans l’ambition de cette commune de créer un lien de confiance avec les habitants.

Quels sont les objectifs de ce dispositif ?

Ce dispositif d’aide à destination des jeunes vivant dans la précarité financière cible majoritairement les cas sociaux. A ce propos, Lionel Adam, conseiller départemental en charge du projet rapporte : « Le projet vise à aider les jeunes en rupture familiale, en situation d’errance et ceux qui sont en période de transition vers le milieu professionnel, à reprendre confiance en eux ». Et la même source d’ajouter : « C’est un coup de tonnerre social. De plus, cette prime n’est pas conditionnée par le fait de détenir un quelconque projet. Il n’y a pas de contrat et aucune contrepartie n’est exigée de la part de l’étudiant bénéficiaire ». « Le dispositif a pour objet d’aider les jeunes à reprendre confiance en eux en dépit de leurs difficultés. C’est le message que l’on souhaite leur transmettre à travers cette aide », conclut le conseiller. Une chose est sûre : cette initiative du département de Meurthe-et-Moselle a de quoi forcer l’admiration surtout en ces temps difficiles. Reste à savoir si les autres départements vont suivre le pas. Affaire à suivre !

publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !