Chèque énergie, indemnité carburant : le bouclier tarifaire ne sera plus accessible à ces Français

publicité

Pour contrecarrer les effets de la crise énergétique, le gouvernement avait mis en place un bouclier tarifaire permettant aux Français de limiter les dépenses en énergie. Mais aujourd’hui, il semble que certaines des dispositions prévues par ce projet soient en passe de disparaître…

Fin du chèque énergie en France : les explications de Gabriel Attal

Dans sa prise de parole de ce 13 juillet dernier, le ministre des Comptes Publics avait fait une annonce peu encourageante pour les Français. Gabriel Attal fait appel à un « effort global » afin de réduire la consommation en énergie en France. Il a notamment évoqué les problèmes de surendettement en annonçant une dette s’élevant à plus de 3 000 milliards d’euros pour le gouvernement français.

publicité

Cette initiative de mettre fin au chèque énergie est une manière, selon le ministre, de faire sortir le pays progressivement des problèmes d’endettement. Elle aurait également pour but de « préserver la classe moyenne active sur le milieu du travail ». A titre de rappel, le chèque énergie est un dispositif accordé aux sociétés pour subventionner les contrats d’apprentissage.

Une décision d’ordre économique

Au micro de RTL, Gabriel Attal ajoute : « Pour réaliser des économies, il convient d’annuler certains dispositifs instaurés à la suite de la crise inflationniste. Cela signifie qu’on va mettre progressivement fin au bouclier tarifaire lié aux coûts de l’énergie ». Face à l’urgence de désendettement du pays, le ministre estime donc qu’il est primordial de prendre des mesures radicales.

publicité

Toujours dans le but de régler ces dettes qui se chiffrent à plusieurs milliards d’euros, l’Exécutif prévoit un autre projet visant à favoriser les aides de la sécurité sociale. A ce propos, le ministre des Comptes Publics insiste sur la prolifération des arrêts maladies. Comme il le souligne : « Ces dernières années, on assiste à une explosion des arrêts maladie. Or, les indemnités quotidiennes coûtent beaucoup d’argent aux caisses publiques chaque année ». Espérons donc que ces nouvelles mesures puissent apporter leurs fruits. Seul le temps nous en dira plus !

publicité

D’autres publications dans 

Cette déclaration de Michel-Édouard Leclerc va rassurer les consommateurs et les agriculteurs !

Si vous faites partie des 2% de gens capables de déchiffrer cette énigme, c’est que vous avez un QI remarquablement élevé !

Une hôtesse de l’air explique pourquoi il faut éviter d’embarquer en premier dans l’avion !

Trimestres non-utilisés : comment accéder à un remboursement ?

Pain au chocolat ou chocolatine ? Attention à bien choisir vos mots !

Défi visuel : vous avez 13 secondes pour localiser le chiffre 24 parmi 42 !