Comment vérifier si un testament est valide ? Faut-il solliciter un notaire ?

publicité

En matière de succession, le testament suscite de nombreuses interrogations qui méritent des réponses claires et fiables. Pour éviter les déceptions, il est important de comprendre et maîtriser son fonctionnement. Mais comment vérifier si le testament est valide ? C’est ce que nous allons vous dévoiler dans cet article !

Bien maîtriser le fonctionnement du testament

Le testament est un document qui est parfaitement légal. D’une manière générale, il permet de léguer une partie ou l’ensemble du patrimoine à des héritiers après la mort du donateur. Ce dernier va alors faire part de ses volontés dans le testament. La rédaction de son contenu nécessite néanmoins le respect de certaines dispositions pour que le testament soit recevable. D’ordinaire, l’écriture se fait à la main.

publicité

Pour que le testament soit opérationnel, les ratures et les erreurs doivent être minimisés. De plus, l’auteur doit obligatoirement signer le testament. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut éviter de faire rédiger le contenu à quelqu’un d’autre au risque de créer des tensions dans l’avenir, surtout si la personne sollicitée est un proche du donateur.

L’objet du testament ne se limite cependant pas à la transmission de patrimoine puisqu’il permet également de désigner quelqu’un pour l’annonce des dernières volontés de l’auteur à l’issue de son décès. C’est cette personne qu’on appelle exécuteur testamentaire. N’hésitez pas à inscrire vos dernières volontés dans un testament pour consentir à un éventuel don d’organes.

publicité

Quand faut-il faire appel à un notaire ?

Dans le cas de la reconnaissance d’un enfant, il devient indispensable de solliciter les services d’un notaire. Notons que le donateur ne peut transférer que les biens qui lui appartient. Il peut s’agir de propriétés immobilières, de mobiliers, de terrains, de voitures ou encore de représentations graphiques, etc. En France, la législation n’oblige pas les intéressés à recourir au notaire pour la validation du testament.

Du moment que le document est signé (olographe), il est valable. Pour éviter les mauvaises surprises, il est néanmoins conseillé d’enregistrer le testament au Fichier central des dispositions de dernières volontés. Naturellement, cette approche ne peut se faire que par le biais d’un notaire dans les 3 mois qui suivent la mort. Cette opération vous coûtera une trentaine d’euros, sans compter les frais de description, les frais de rédaction et les frais de garde.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?