Compteur Linky : une indemnité offerte aux ménages qui acceptent de réduire la puissance électrique de leur logement !

publicité

Alors que l’Etat prévoit de lancer une nouvelle expérimentation visant à limiter la puissance électrique pour 200 000 ménages français, une indemnité serait prévue pour ceux qui acceptent la mesure de leur plein gré. Cette compensation financière s’élève à 10 €. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Expérimentation sur le compteur Linky : une compensation financière en guise de dédommagement

Après une première version de la réforme réclamée par les prestataires en énergie, l’Etat français a pris la décision d’apporter quelques modifications dans le cadre d’une expérimentation inédite sur le compteur Linky. Selon nos confrères de RMC, cette nouvelle disposition a pour objet de limiter la puissance électrique de plusieurs milliers de ménages volontaires pour quelques heures d’expérimentation.

publicité

En guise de compensation, les foyers concernés auront droit à un dédommagement à hauteur de 10 €. Outre le système d’indemnisation, le pouvoir exécutif propose de réviser la durée de l’expérimentation. Alors que la version initiale du projet prévoyait une restriction de la puissance du compteur pour une durée de 4 heures, la seconde version a reporté ce délai à 2 heures pour limiter les perturbations causées.

Qui sont les principaux concernés ?

Les clients d’Enedis qui feront l’objet de cette expérimentation seront alertés par courrier et ils auront le droit de renoncer à l’expérience. Dans ce cas, il faudra prévenir en amont la société. Dans tous les cas, les 200 000 ménages concernés auront droit à une diminution de leur puissance électrique qui passer de 6 à 9 kVA (à l’heure actuelle) à 3 kVA.

publicité

Toujours selon le média, une telle puissance permet aux foyers concernés d’utiliser divers appareils essentiels du quotidien. C’est notamment le cas d’une ampoule, d’un réfrigérateur, d’un ordinateur et d’un radiateur. Dans un communiqué officiel, Enedis explique que ce dispositif de test vise à analyser les conséquences de la mesure sur la consommation électrique, tout en réduisant les risques de surtension qui peuvent affecter le réseau.

Une indemnisation de 10 €

Selon une source proche du dossier, le décret autorise le refus de cette limitation. Dans tous les cas, les foyers qui acceptent, de leur plein gré, auront droit à une indemnisation de 10 € pour le dérangement causé. Cette procédure n’est pas sans rappeler celle liée à l’ouverture d’un relais colis à domicile. Mais que faut-il retenir exactement au sujet de cette expérimentation affectant 200 000 ménages en France.

publicité

Tout d’abord, aucune précision n’a pour l’heure été apportée concernant la délimitation géographique. Le projet devra être retransmis pour bientôt au Conseil supérieur de l’énergie, en attendant que ce-dernier rende son verdict. Quoi qu’il en soit, l’expérimentation devrait être mise en application avant mars 2024.

A quelle période de la journée l’expérimentation aura-t-elle lieu ?

D’un point de vue théorique, la réduction de la puissance devrait intervenir durant des jours ouvrés. Plus précisément, l’expérimentation ne se fera pas durant les weekend pour limiter les impacts sur ces périodes de repos. Par ailleurs, elle ne se fera ni en début de journée, ni en fin d’après-midi, dans le but de cibler la période de la journée où l’on enregistre le plus un pic de consommation.

De son côté, le ministre de la Transition écologique assure que cette mesure permettra d’analyser les points forts et les points faibles du dispositif. Si l’expérimentation aboutit à des résultats concluants, le projet pourrait s’appliquer de manière définitive pour aider Enedis à mieux contrôler le réseau électrique en cas de surtension. Ce qui contribuerait à limiter les risques de black-out qui peut frapper le pays.

Dernièrement, le réseau de transport d’électricité (RTE) a fait savoir que les risques de coupures ne seront pas aussi graves que l’an dernier pour le prochain hiver à venir. Seul l’avenir nous en dira plus sur l’évolution de la situation. Affaire à suivre donc !

publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !