Contrôle technique pour les 2 roues : combien faut-t-il débourser pour cette nouvelle mesure obligatoire ?

publicité

A compter de la semaine prochaine, les conducteurs de deux-roues devront se plier à une nouvelle règle obligatoire : le contrôle technique de leurs véhicules (motos, quads, scooters, voiturettes). Mais à quoi s’attendre avec cette nouvelle mesure ? On vous dit tout !

Contrôle technique obligatoire pour les 2 roues à compter de ce 15 avril

La mise en place de cette nouvelle règle a suscité de nombreux débats. A la suite d’une longue et houleuse négociation entre le législateur et l’exécutif, l’obligation de contrôle technique pour les deux-roues a été reprogrammé à maintes reprises. Finalement, le Conseil d’Etat a rendu son verdict et la mesure sera effective à compter de ce 15 avril 2024 en France.

publicité

Cette disposition impose aux conducteurs de deux-roues de procéder à une analyse complète de leurs véhicules à titre périodique pour déceler les éventuelles failles de sécurité. Cette opération concernera ainsi les voitures issues de la classe L, incluant les motos, les tricycles à moteur, les scooters, les cyclomoteurs et les quadricycles.

Les différentes dates à retenir

La mise en place de cette mesure se fera à des dates précises :

publicité
  • Pour une immatriculation ayant eu lieu avant janvier 2017, la première visite devra se faire avant le 31 décembre 2024. Pour les autres, le contrôle devra être réalisé entre le 15 avril et le 14 août 2024
  • Pour une immatriculation intervenue entre 2017 et 2019, la date de la première visite est prévue pour 2025
  • Pour une immatriculation intervenue entre 2020 et 2021, la date de la première visite est prévue pour 2026
  • Pour une immatriculation intervenue après janvier 2022, le contrôle devra se faire dans les 4 à 5 années qui suivent la mise en circulation

A l’issue de chaque visite, le conducteur aura droit à un certificat valable pour une durée de 3 ans. Pour ce qui est du prix à payer à chaque contrôle, il faut compter dans les alentours de 50 €. Les contrevenants peuvent écoper d’une amende de 135 €. Notons que cette mesure ne s’applique pas aux motos utilisés à des fins de compétition. Il en va de même pour les deux-roues servant d’objets de collection.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !