Crédit immobilier : possibilité de réaliser un emprunt sans apport personnel, les procédures !

publicité

Alors que les établissements bancaires ont limité les prêts sans apports, les Français qui souhaitent emprunter pour du crédit immobilier peuvent se réjouir. En effet, les plus jeunes d’entre eux peuvent encore accéder à cet avantage avec un taux de 100%. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Crédit immobilier : la difficulté pour les primo-accédants

Au mois de juin dernier, le réseau Century 21 avait fait savoir dans un communiqué officiel que l’apport personnel s’élevait à plus de 88 000 € pour un bien estimé à 257 400 €. Ce qui correspond à près de 30% du prix d’acquisition. Certains courtiers ont cependant fait savoir que cette exigence n’était pas établie par les banques. En effet, ces derniers réclament dans la majorité des cas, 10 à 20% de l’apport personnel, pour pouvoir accéder au crédit.

publicité

Selon nos confrères de Moneyvox, cette initiative relève du bon vouloir des acheteurs de faire gonfler l’enveloppe dans le but de s’approprier le bien voulu. Cela dit, il n’est pas facile pour les emprunteurs, surtout pour les primo-accédants de placer un tel budget sur la table. A titre de rappel, les primo-accédants regroupent les personnes qui achètent des biens immobiliers pour la toute première fois.

L’intérêt des prêts sans apport

Pour remédier à la situation, les banques ont multiplié ces dernières années les changements à l’égard des clients. Nombres d’entre elles proposent aujourd’hui des prêts sans apport avec un taux de 110%. Autrement dit, l’établissement bancaire délivre un crédit non seulement pour subventionner l’acquisition du bien mais aussi pour couvrir l’ensemble des frais annexes. Ceci inclut les frais d’agence et les frais de notaire.

publicité

Ces derniers mois, l’augmentation des taux proposés par la Banque centrale européenne qui exerce une influence majeure sur le coût de la ressource pour les banques, a entraîné une diminution significative de cette pratique. Une question se pose alors pour les investisseurs : est-il toujours possible d’emprunter sans apport ?

Dans quels cas cette pratique peut-elle se faire ?

Selon les courtiers avec qui nos confrères se sont entretenus, il est encore possible d’emprunter sans apport. Mais encore faut-il respecter certaines conditions. A ce propos, Maël Bernier, responsable communication chez Meilleurtaux rapporte : « Le taux de 100% d’aujourd’hui est plutôt tourné vers les jeunes. Sur ce profil d’emprunteur, les prêts sont moins importants d’un point de vue statistique. Ce qui fait que le risque est réduit pour les banques ».

publicité

De son côté, la Banque postale a fait savoir qu’elle acceptait de subventionner sans apport les dossiers des primo-accédants à condition que ces derniers soient âgés de moins de 36 ans. A ce propos, Cécile Roquelaure, représentant du courtier Empruntis explique : « certaines institutions vont opter pour du 110% choisi ».

A titre d’illustration, des clients aux revenus aisés, avec un excellent profil, qui disposent de l’épargne au sein des banques et ne veulent pas le débloquer peuvent accéder à cette offre. Selon la même source, il est difficile de procéder à des généralités sur un profil type d’emprunteur qui pourrait emprunter sans crainte un prêt sans apport. Comme elle le souligne : « Sur certains domaines d’activité, il y aura du 110% sur des clients ne touchant pas énormément d’épargne ou sur des primo-accédants lorsqu’au sein du même emplacement, certaines banques ne suggèrent plus cette offre depuis plusieurs années ».

Ce qu’il faut faire pour augmenter ses chances de toucher un prêt sans apport

Pour espérer toucher un prêt sans apport, la meilleure chose à faire est de s’assurer de disposer d’un dossier solide d’une part. D’autre part, les experts recommandent de démarcher plusieurs banques à la fois pour trouver la meilleure offre. Si vous avez les moyens, vous pouvez également solliciter l’expertise d’un courtier qui saura vous accompagner dans votre quête grâce à son professionnalisme et sa connaissance du marché.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?