Démission : voici la technique insoupçonnée pour toucher des indemnités de chômage sans rien faire !

publicité

En France, il est parfaitement en envisageable d’abandonner son poste sans passer par une rupture conventionnelle dans le but d’accéder à des indemnités au chômage. Le tout sans avoir à opter pour un nouveau projet. On vous explique comment dans les prochaines lignes !

Démissionner pour trouver un travail au salaire plus gratifiant

Les Français sont nombreux à vouloir quitter leur poste actuel dans le but de trouver des opportunités proposant des conditions de travail plus agréables et un salaire plus motivant. Pour ceux qui en ont marre de la routine quotidienne, une reconversion est même envisagée. Mais en démissionnant, il faudra s’attendre à ne pas profiter des droits de chômage. Cela dit, des cas exceptionnels peuvent survenir.

publicité

Pour échapper à la rupture conventionnelle et accéder aux primes délivrées par Pôle Emploi, il faudra miser sur la situation conjugale. En effet, il est possible d’accéder à ces indemnités en cas de déménagement avec un partenaire pacsé ou marié avec le démissionnaire. Pour ce faire, l’union doit dater d’au moins 2 mois avant la réalisation du déménagement.

Conditions d’accès au chômage

Dans ces conditions, les modalités d’accès au chômage demeurent vagues. Interrogé par nos confrères d’Internaute, Pôle Emploi avoue de son côté que la législation n’apporte pas de précisions sur la distance minimale qui doit séparer l’endroit où le salarié travaille et l’emplacement de sa nouvelle maison pour autoriser l’octroi du chômage.

publicité

L’institution souligne : « Il doit y avoir un rapport de causalité entre la démission et le déménagement. Autrement dit, un changement d’adresse dans le même quartier ne suffit pour rendre la démission nécessaire ». Tout dépend donc des cas de figure. Aussi, il convient de prendre la durée du trajet en considération.

Par conséquent, un employé qui a changé de maison mais qui utilise un moyen de transport direct pour se rendre au travail, ne peut pas espérer accéder aux droits au chômage. La démission « légitime » ne s’applique que lorsque l’intéressé a effectivement déménagé dans un endroit isolé, loin de son lieu de travail.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?