Électricité : faut-il s’attendre à des coupures de courant cet hiver ?

publicité

Que les Français se réjouissent car cette année, il n’y a pas de risque de coupures de courant comme ce fut le cas au cours de l’an passé. La nouvelle a récemment été confirmée par la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher qui a pris la parole sur le sujet lors de son intervention au micro d’Europe 1. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Hiver 2022 : le cauchemar des délestages

L’année dernière, nous sommes nombreux à avoir passé un hiver infernal à cause des délestages qui ont impacté sur le réseau électrique. Cette situation a résulté des conflits opposant l’Ukraine à la Russie et qui a entraîné une hausse conséquente des coûts de l’énergie. A cela s’ajoute la mise en arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires. Malheureusement, la situation ne s’est pas améliorée à cause de la sécheresse qui n’a pas permis de compenser la partie de la production d’électricité fournie par les réacteurs nucléaires.

publicité

Compte tenu de tous ces facteurs, le pays s’est retrouvé dans l’obligation d’importer de l’électricité en basse. Du jamais vue en l’espace de 40 ans. Pour affronter cette situation de crise, l’Etat a donc eu recours aux délestages électriques dans le but de limiter la consommation en électricité. Mais fort heureusement, ce cauchemar fait aujourd’hui partie du passé !

La même situation va-t-elle se répéter cette année ?

Pour cette année, le gouvernement a promis qu’il n’y aura pas de délestages sur le réseau électrique. Comme le souligne Agnès Pannier-Runacher dans sa prise de parole : « Le risque encouru au cours de l’an passé était un risque de délestage organisé et je vous confirme aujourd’hui qu’il n’y a pas de risque de coupures de courant car nous avons beaucoup travaillé sur le sujet ».

publicité

Dans son allocution sur le plateau de La Grande Interview d’Europe 1-Cnews, la ministre poursuit : « EDF a déployé les efforts nécessaires pour reconnecter ses réacteurs nucléaires sur le réseau électrique. D’un point de vue collectif, nous avons réduit notre consommation en énergie ».

Des économies de 12% sur la consommation en gaz et en électricité

La ministre assure que cette réduction d’énergie est durable et permet aux consommateurs d’affronter l’hiver en toute sérénité et plus dans le noir. Elle insiste sur le fait que ce résultat résulte du travail acharné de tous les acteurs concernés, en citant : « Les sociétés, les collectivités, les citoyens français qui ont joué le jeu et qui ont contribué à réduire de 12% les dépenses liées au gaz et à l’électricité ». Et la principale intéressée d’ajouter : « Nous pouvons être sûrs d’affronter cet hiver avec beaucoup de sérénité ».

publicité

Mais du côté des consommateurs, on n’est pas tout aussi optimiste. En effet, ces derniers devront composer avec une augmentation du prix de l’électricité pour l’année à venir. Bruno Le Maire avait promis que cette hausse n’allait pas dépasser les 10%. De son côté, la ministre de la Transition énergétique a fait savoir que le gouvernement va garder le bouclier énergétique jusqu’à ce que les prix de l’électricité se stabilisent.

Quid du bouclier électricité ?

Dans sa prise de parole, Agnès Pannier-Rucher souligne : « Nous disposons toujours d’un bouclier électricité à destination des petites entreprises et des ménages. Il faut rappeler que cette année, nous prenons en considération 37% de la facture des Français. Il s’agit de la différence entre les prix sur les marchés financiers de l’électricité et le tarif que les Français déboursent sur leurs factures. Nous allons maintenir le bouclier énergétique jusqu’à ce que le tarif de l’électricité reprenne leur cours normal ». Il ne reste donc plus qu’à croiser les doigts pour que la situation se débloque au plus vite, dans le but de passer une nouvelle année plus encourageante.

publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !