Escroquerie à l’urgence familiale : comment éviter de se faire piéger ?

publicité

De nos jours, les tentatives d’arnaque sont de plus en plus nombreuses. Parmi elles figure l’escroquerie à l’urgence familiale. Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de prendre les mesures de précautions qui s’imposent.

Escroquerie à l’urgence familiale : comment ça marche ?

L’escroc vous envoie un message en se faisant passer pour l’un de vos proches. Il vous explique que le téléphone de ce-dernier est endommagé et qu’il a besoin d’un autre numéro d’urgence. Plus tard, un deuxième texto atterrit sur votre téléphone vous indiquant que votre proche a besoin d’argent pour l’aider. A partir du moment où vous recevez ce type de SMS, faites bien attention car il peut s’agir d’une arnaque.

publicité

Si auparavant, ce mode opératoire était courant dans les pays anglo-saxons, aujourd’hui, il touche de plus en plus de Français. Pour piéger leurs victimes, les malfrats misent tout simplement sur le sentiment d’urgence afin de pousser leurs victimes à passer à l’acte. En effet, dès qu’on sait qu’un proche est en danger, on est prêt à tout pour l’aider. C’est d’ailleurs pour cette raison que les escrocs s’en prennent majoritairement aux personnes âgées. D’où l’intérêt de rester prudent !

Que faire si vous êtes victime de ce genre d’arnaque ?

Si malgré ces mesures de prévention vous êtes tombé dans le panneau, le premier réflexe à adopter est de contacter le proche en question sur son ancien numéro. S’il décroche et qu’il ne comprend pas ce à quoi vous faites allusion, c’est que tout va bien. Pensez également à relire le contenu du texto pour s’assurer qu’il n’y a pas d’erreurs d’orthographe. Si tel est le cas, c’est qu’il s’agit forcément d’une arnaque.

publicité

Si vous avez remis de l’argent aux cybercriminels, la première chose à faire est de contacter votre banque pour faire une opposition, dans la mesure où vos coordonnées bancaires sont entre les mains des escrocs. Ensuite, nous vous invitons à signaler l’arnaque sur le site cybermalveillance.gouv.fr ou en contactant le 33 700 pour « tentative d’hameçonnage ». La plateforme va faire en sorte de bloquer l’émetteur du message pour empêcher que d’autres personnes ne tombent dans le panneau.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !