Escroquerie au faux conseiller bancaire : comment accéder à un remboursement ?

publicité

Un agent de la banque s’est récemment livré au sujet de la façon dont les victimes d’escroquerie au faux conseiller bancaire doivent opérer pour pouvoir profiter d’un remboursement. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

L’escroquerie au faux conseiller bancaire fait des ravages !

Il y a quelques semaines, France 2 a proposé un épisode inédit d’Envoyé spécial qui met la lumière sur l’arnaque aux faux conseillers bancaires. Ces escrocs font de plus en plus de ravage ces derniers temps. Et le plus dur pour les victimes c’est de se faire rembourser la somme arnaquée par leur banque. A ce propos, le magazine d’informations rapporte : « Il y a deux ans, plusieurs millions de Français ont été la cible de ces pratiques frauduleuses avec des dommages qui s’élèvent à au moins 330 millions d’euros ».

publicité

Dans l’émission, les téléspectateurs ont pu suivre un reportage exclusif sur les fraudes réalisées par les faux conseilles bancaires. Il faut dire que ces malfrats ont enrichi leur expérience en matière de vol d’argent à distance. Ils ne rencontrent en effet aucune difficulté à soutirer les économies de leurs cibles via de solides arguments pour convaincre ces derniers de procéder aux virements.

Comment les victimes peuvent-t-elles se faire rembourser ?

Devant ce phénomène inquiétant, les victimes sont souvent livrées à elles-mêmes. De plus, les autorités ne réussissent pas toujours à remonter aux escrocs. De leurs côtés, les banques ne veulent pas rembourser la somme perdue estimant que les victimes ont tout simplement négligé la protection de leur argent.

publicité

Selon Arnaud Delomel, qui est expert en défense des victimes, il est possible d’accéder à un remboursement en toute légalité. A ce propos, le spécialiste explique : « L’établissement qui invoque la négligence du client doit être en mesure de le justifier. C’est ce que la législation prévoit ». Selon le journaliste de l’émission, les banques sont généralement réticentes à fournir des pièces justificatives. Dans la mesure où ces dernières n’ont aucune preuve contre le client arnaqué, elles doivent systématiquement rembourser ce-dernier.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !