Escroquerie au « faux coursier » : ce qu’il faut savoir au sujet de cette pratique frauduleuse qui fait actuellement rage !

publicité

Les forces de l’ordre au sein de l’Ile-de-France ont dénombré 150 cas d’escroqueries au faux coursier au cours de l’année 2023. Les malfrats se font notamment passer pour des agents du département anti-fraude de la banque pour piéger leurs victimes dans le but de s’emparer de leurs cartes bancaires. On vous explique tout dans les prochaines lignes !

Qu’est-ce-que l’escroquerie au faux coursier ?

Ces derniers mois, cette arnaque de grande envergure connaît un succès sans précédent en France. Les pirates vont tenter de convaincre leurs victimes en leur délivrant une carte bancaire avec des codes secrets. Il s’agit en réalité d’une nouvelle version du fameux texto ou courriel qui nous indique qu’on a oublié de régler l’amende de stationnement en nous redirigeant vers un lien qui ressemble au site officiel. Les escrocs vont alors compter sur la naïveté de leurs proies pour amener ces dernières à payer et à leur transmettre leurs données bancaires.

publicité

Si auparavant, la tentative de fraude s’arrêtait là, les choses ont fini par changer. Désormais, il faut s’attendre à une deuxième lame. En effet, les arnaqueurs contactent leurs victimes peu après la première tentative de fraude. A ce propos, celui qui est à la tête de la section de recherches de Versailles, Denis Hebinger explique : « Les arnaqueurs vont opérer pour une approche du bonimenteur en se faisant passer pour des agents du service anti-fraude de la banque ».

Une arnaque bien rodée

Dans sa prise de parole, le colonel ajoute : « L’affaire va se conclure. On va vous rendre service sans que vous vous doutiez que vous êtes ciblés par une arnaque. On va vous récupérer votre carte bancaire et vous délivrer un coursier prévu à cet effet. A cet instant-là, le coursier débarque pour prendre la carte bancaire cachée dans une enveloppe, comme vous a indiqué le faux conseiller bancaire au bout du fil. C’est ainsi que la carte avec le code qui va avec se retrouve entre les mains des escrocs ».

publicité

Avec le but de retirer des fonds auprès du distributeur de billets le plus proche, certains fraudeurs parviennent à persuader les victimes de leur confier leurs code de sécurité pour l’accès à l’application bancaire. Les arnaqueurs pourront ainsi modifier le plafond de retrait dans le but de récupérer plus d’argent.

Des préjudices importantes

Selon les gendarmes d’Ile-de-France, plusieurs centaines de cas similaires ont été recensés dans la région depuis le début de l’année. En tout, les dommages s’élèvent à 500 000 €. Naturellement, tout le monde ne tombe pas dans le piège mais les arnaqueurs sont rusés. « Ils savent que cela fonctionne au volume », souligne le colonel Hebinger. Et ce dernier d’ajouter : « C’est comme une pêche au chalut : vous avez laissé un millier de lignes et à un moment donné, une dizaine d’individus va réagir à la fausse amende ».

publicité

Selon le principal intéressé, les arnaqueurs utilisent la stratégie du spoofing qui consiste à voler le numéro de téléphone de la banque pour contacter un client. Les enquêteurs appellent à la plus grande vigilance face à la recrudescence de ce fléau : « ne jamais regarder les liens adressés depuis un texto ou un courriel qui semble suspect ; si l’on vous redirige vers un site web, assurez-vous de sa provenance et ne communiquez jamais d’informations personnelles sur la plateforme. Il est également conseillé de signaler tous messages et mails douteux dont l’origine prête à confusion. Enfin, évitez de donner des données personnelles que ce soit par texto ou par courrier électronique. Le cas échéant, n’hésitez pas à contacter votre conseiller bancaire pour connaître les meilleures démarches à suivre ».

Dernièrement, les gendarmes du colonel Hebinger ont arrêté deux suspects âgés de 19 ans. La victime est une personne âgée qui habite dans les Yvelines. Cette-dernière aurait perdu plus de 5 000 € après avoir remis sa carte bancaire. Les autorités ont mis en examen deux autres individus il y a quelques jours. Ces derniers sont suspectés d’avoir arnaqué des seniors dans des quartiers huppés de Paris.

publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !