Escroquerie : méfiez-vous des « fausses contraventions » de stationnement

publicité

Cet été, plusieurs habitants originaires de Vannes se sont plaints d’une nouvelle forme d’escroquerie liée à des fausses contraventions. Les autorités appellent à la plus grande méfiance et à la collaboration des locaux pour mettre fin à ce fléau. Mais comment se prémunir de ces escrocs ? Le point à travers cet article !

L’escroquerie aux fausses contraventions fait des ravages dans le Morbihan

Voilà maintenant plusieurs semaines que les plaintes se multiplient dans cette région de Morbihan. En cause, des arnaques à la contravention qui atterrissent dans le courrier des habitants. En ouvrant celui-ci, les potentielles victimes tombent sur une contravention factice qui est pratiquement similaire à une vraie contravention. Pour rendre le leurre fiable, les escrocs misent sur des faits réels (plaque d’immatriculation d’une voiture ayant commis un délit, possibilité de payer une amende en ligne…).

publicité

Devant l’ampleur de ce phénomène, les autorités locales ont lancé une mise en garde sur les réseaux sociaux pour alerter le public sur les dangers de cette pratique. En parallèle, les policiers de Vannes ont ouvert une enquête pour tenter de démasquer les malfrats à l’origine de l’arnaque.

Ce qu’il faut faire pour ne pas tomber dans le piège

De nos jours, il devient de plus en plus difficile de différencier les fausses contraventions des vraies. En effet, les escrocs usent de techniques redoutables pour tromper les victimes et faire en sorte que ces-dernières ne se doutent de rien. Pour éviter les mauvaises surprises, voici les meilleures consignes de précaution à prendre :

publicité
  • Vérifiez les éventuelles erreurs d’orthographe présentes dans la contravention
  • Sachez que seul le site « amendes.gouv.fr » permet de procéder au règlement des amendes en ligne. Si l’on vous propose d’autres sites, sachez qu’il s’agit d’une arnaque
  • Les contraventions « fake » peuvent renfermer un QR code. Notons que les vraies contraventions ne sont pas dotées de ce genre de système
  • Outre l’identification de la plaque d’immatriculation, les contraventions officielles mentionnent le modèle de véhicule considéré par l’amende

En cas d’hésitation, vous pouvez vérifier l’authenticité d’une quelconque contravention en vous connectant sur le site officiel de l’ANTAI. Le cas échéant, n’hésitez pas à prévenir la police si le doute persiste.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !