Fermeture de Toujust : découvrez pourquoi l’enseigne qui se voulait moins cher que Lidl a fait l’objet d’une liquidation judiciaire !

Voilà maintenant près d’un mois que Toujust est en liquidation judiciaire. Le discounter qui ambitionnait de rivaliser avec Lidl a dû mettre la clés sous la porte. La fermeture concerne entre autres son magasin situé en Monéteau dans l’Yonne.

« On ne nous a pas suffisamment pris au sérieux »

Les salariés qui ont intégré Toujust sont abasourdis ! Ils ne s’attendaient pas à ce que l’enseigne basse aussi rapidement le rideau. Rappelons que le groupe a fait son apparition à Monéteau au mois de mars dernier. Mais en raison des détresses financières rencontrées par la société, le magasin a dû fermer ses portes aux clients. Une offre de reprise avait cependant été relancée par des fournisseurs. Malheureusement, la proposition n’a pas suffi à persuader le tribunal de commerce.

Fabrice Gerber, celui qui dirige l’entreprise a du mal à accepter cette décision. A ce propos, le directeur souligne : « L’offre n’a pas été assez bien analysée et on ne nous a pas suffisamment pris au sérieux. Il y a eu un manque de temps énorme pour que la proposition soit prise en considération comme il faut », sur une note de déception.

Un discounter qui avait pour but de rivaliser avec Aldi et Lidl

A la base, Toujust avait fait son apparition sur le marché du discount dans le but de concurrencer des enseignes déjà bien placées comme Aldi et Lidl en proposant des tarifs à 10% de moins. A ce propos, Fabrice Gerber avait assuré qu’il était possible de commercialiser moins cher en se débarrassant des intermédiaires et en récupérant directement les articles à la source. C’est ainsi que 5 points de vente ont vu le jour en France : Alès (Gard), Rivery (Somme), Proville (Nord), Lempdes (Puy-de-Dôme), et Monéteau dans l’Yonne.

Selon nos confrères de France 3, Toujust emploie en tout 120 salariés et collabore avec une centaine de fournisseurs. Dans sa prise de parole lors de l’inauguration du point de vente de Monéteau, le PDG avait affirmé : « Si on veut mettre fin à la problématique de l’inflation, il faudra commencer par réduire les marges ! Nous pouvons proposer de l’huile à 1,69 € car nous avons éliminé tous les intermédiaires. Nous nous rendons directement à l’usine pour se procurer l’huile ».

Un écart de prix entre 30 et 40% moins cher

Dans l’Yonne, l’arrivée de Toujust a suscité de vives polémiques. Sur la Toile, les critiques s’accumulent. Parmi les commentaires, on peut lire : « C’est une arnaque !!! Les prix sont loin d’être moins chers que les autres », « Des rayons vides au bout d’une semaine, en fin de mois c’est encore pire. Ils ne paient sans doute pas leurs fournisseurs ». Le magasin a d’ailleurs obtenu le score de 2,7 sur 5 sur Google.

De son côté, le PDG du groupe assure que des efforts financiers ont été effectués : « Lorsque les consommateurs attendent des remises de 30 à 50% sur un prix qui est déjà très abordable, ce n’est pas toujours réalisable. On a toujours indiqué qu’on était sur produit de qualité et non un produit premier prix. Sur le long-terme, on aurait pu garder notre promesse ».

L’enseigne sous redressement judiciaire

Au mois d’octobre dernier, Toujust a été placée en redressement judiciaire. En cause, des promesses qui n’ont pas été remplies à l’égard des fournisseurs. A ce propos, le directeur explique : « Le pouvoir des grandes marques a joué. Ils refusaient que les fournisseurs collaborent avec nous, sous peine de sanctions commerciales ». Selon les déclarations du PDG, la société avait besoin d’une vingtaine de points de vente pour disposer d’un équilibre financier.

Par conséquent, Toujust avait besoin d’une avance de la part des investisseurs. A l’occasion de son intervention au micro de BFM, Fabien Gerber a fait savoir que les actionnaires étaient au pied du mur. Le PDG ne baisse pas pour autant les bras. Il est convaincu que le concept peut marcher. Comme il le souligne : « Je continue d’y croire ».

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !