Fraude : elle a réussi à détourner la retraite de sa défunte maman durant 25 ans !

publicité

Les pratiques frauduleuses ne cessent de se multiplier en France. Cette jeune femme a réussi à déjouer les règles légales en touchant la pension de sa défunte maman pendant plus de 25 ans depuis le Maroc. Voici comment elle a fait !

200 000 € détournés grâce à une pratique frauduleuse courante

Cette femme de 70 ans a encaissé la pension de sa maman déjà disparue depuis plusieurs décennies tout simplement en omettant de déclarer le décès. La regrettée mère de famille est morte en 1998. En tout, la fraudeuse a réussi à encaisser plus de 200 000 € grâce à cette opération machiavélique. Récemment, le tribunal a condamné l’escroc à une peine d’emprisonnement de 1 an et demi avec trois ans de sursis probatoire. Mais ce n’est pas tout ! La condamnée devra également procéder au remboursement de la somme qu’elle a détourné auprès de la caisse de retraite.

publicité

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’une arnaque dans ce genre sévit en France. Selon Charles Prats : « Il s’agit d’un fléau très courant et des exemples réguliers existent ». Notons que le fichier lié aux déclarations de décès est mis à jour chaque semaine. Toujours selon cet ancien magistrat : « La caisse d’assurance vieillesse est au courant et elle est en mesure de couper le robinet une fois le décès déclaré ».

L’Etat durcit les mesures de lutte contre les fraudes

Au mois d’octobre dernier, le gouvernement avait annoncé dans un communiqué officiel qu’il allait renforcer les dispositions prises à l’encontre des fraudeurs. A ce propos, lae ministre délégué aux Comptes publics rapporte : « Nous avons besoin d’analyser la situation de plus près. Pour instaurer une politique efficace, nous devrions réunir les informations nécessaires afin de se donner les moyens appropriés pour éradiquer le phénomène ».

publicité

Le budget 2024 et le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoient ainsi de nouvelles mesures visant à renforcer cette lutte. Parmi ces dispositions figure le durcissement des sanctions pour les aides publiques et le détournement d’aides fiscales ou sociales. Comme le précise Thomas Cazenave : « On doit être en mesure d’assurer que tous les contribuables s’acquittent en toute légalité de l’impôt et que les allocataires des aides sociales en profitent à bon escient ».

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?

Laisser un commentaire