Fraude sociale : attendez-vous à ce SMS à l’issue de votre visite chez le médecin !

publicité

Au début de la semaine, l’Etat a fait part de son plan d’action dans le cadre de la lutte contre la fraude sociale. Parmi les mesures prévues figure l’envoie d’un SMS à chaque patient, à l’issue de leur visite chez le médecin. Le point à travers cet article !

Lutte contre la fraude sociale : l’Etat se mobilise

Lundi dernier, Gabriel Attal a présenté les grandes lignes du plan de lutte contre la fraude sociale en France. “La Cour des comptes a constaté que ces fraudes s’élèvent chaque année à plusieurs milliards d’euros. Il faut agir au plus vite !”, a souligné le ministre des Comptes publics. Pour ce faire, l’Etat a décidé de mettre en place “1 000 postes de plus” dans le cadre de l’actuel mandat d’Emmanuel Macron. A cela s’ajoute l’investissement d’1 milliard d’euros dans les bases de données en vue d’en finir avec ces pratiques frauduleuses. 

publicité

Sur le plan médical, ces fraudes coûtent dans les alentours de 300 millions d’euros. “Je me suis fixé l’objectif d’acquérir 500 millions d’euros d’ici 2023”, souligne-t-il. Pour y parvenir, le pouvoir entend lutter contre la facturation des actes fictifs sachant que ces derniers concernent 70% des cas. 

De son côté, l’Assurance maladie assure que ⅔ des fraudes décelées impliquent les médecins qui ne respectent pas les règles en vigueur. Pour lutter contre les fraudes, ce sont donc les citoyens qui seront sensibilisés à agir. Ces derniers auront ainsi droit à un SMS à leur sortie du médecin. 

publicité

Un SMS pour chaque patient consulté

Pour limiter les abus des médecins, l’Etat souhaite instaurer un système de suivi appelant à la contribution des citoyens. A ce propos, le ministre explique : “Pour mieux démasquer les fraudes, nous allons procéder à une innovation. A partir de 2025, les Français traités dans un centre dentaire ou ophtalmologique obtiendront une liste des soins qui sont facturés à l’Assurance maladie. En cas d’anomalie, les patients auront le droit de faire une réclamation”.

Gabriel Attal assure malgré tout que la Sécurité Sociale continuera de contrôler ces pratiques. Les signalements aideront néanmoins l’Etat à viser les centres de santé qui ne respectent pas les réglementations. Cette politique répressive vise ainsi à intensifier les punitions à l’encontre des contrevenants. Dans les colonnes du Parisien, l’Elu assure : “Nous allons interdire le remboursement pour tous les acteurs qui fraudent”

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?

Céline Dion gravement malade : les relations sont tenues entre ses enfants René-Charles, Nelson et Eddy