Hausse du prix des péages en 2024 : à quoi faut-il s’attendre ?

publicité

A la suite d’une augmentation significative frôlant les 5% en 2023, les automobilistes vont devoir composer avec une nouvelle hausse du prix des péages à compter de l’an prochain. Mais à quoi faut-il s’attendre concrètement ? La rédaction de wk-rh vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Nouvelle augmentation des tarifs de péages pour 2024

A l’occasion d’un entretien pour RMC le mois de novembre dernier, Clément Beaune a fait part d’une mauvaise nouvelle pour les automobilistes français. En effet, le ministre des Transports a fait savoir que le prix des péages allait de nouveau augmenter en 2024. Cela dit, la hausse en question ne dépassera pas « 3% », promet-t-il. Toujours selon la même source, cette revalorisation sera beaucoup moins conséquente que celle qui a été opérée cette année.

publicité

Comme le souligne le ministre : « L’augmentation sera moins importante que l’an dernier ». A titre de rappel, celle-ci a été évaluée dans les alentours de 5% en 2023, au grand dam des conducteurs. L’annonce aurait donc pu être plus grave mais le constat général reste le même pour tous les utilisateurs des routes de France : les prix à payer au niveau des péages ne cessent d’augmenter. Comme à l’accoutumée, cette nouvelle mise à jour est prévue pour février 2024.

La requête des sociétés d’autoroutes

Lorsque Apolline de Malherbe avait fait part du désir des entreprises d’autoroutes d’opérer une hausse de 5% des péages en 2022, Clément Beaune était catégorique : « C’est hors de question ! Je vous le dis clairement ». Le ministre a enchaîné en précisant : « Les entreprises d’autoroute se donnent corps et âme pour assurer l’entretien optimal de nos routes, pour garantir la sécurité des usagers, c’est bien (…). Il convient toutefois de trouver un équilibre entre le pouvoir d’achat des automobilistes, les enjeux écologiques et les investissements ».

publicité

Dans sa prise de parole, le ministre des Transports ajoute : « Ces entreprises ont conclu un contrat avec le gouvernement et c’est ce dernier qui est décisionnaire concernant le pourcentage de revalorisation ».

Ce que ces services payants rapportent aux entreprises d’autoroutes

Selon nos confrères de Planet, les sociétés d’autoroutes ont pu réaliser 9 milliards d’euros de chiffres d’affaires au cours de l’année 2020 grâce aux péages. Cela dit, ces organisations ne sont pas les seules à amasser de l’argent grâce à ces services. L’an dernier, TF1 avait mené une étude sur le sujet. Les résultats indiquent que pour 10 € payés à la borne de péage, le gouvernement empoche 3, 80 €. Le reste se répartit comme suit :

publicité
  • 1,30 € pour les rémunérations et l’acquisition de fourgons d’intervention
  • 2,60 € pour rétribuer les agents chargés de l’entretien des autoroutes
  • 2,30 € pour le remboursement des dettes et le salaire des actionnaires

Toujours selon cette même étude, les automobilistes déboursent en moyenne 275 € chaque année dans les péages en France. Ce qui correspond à 10% du budget que consacre ces derniers pour leurs véhicules.

La mise en garde des concessionnaires autoroutiers

Interrogé par nos confrères de Capital, un concessionnaire autoroutier rapporte : « Dans la mesure où l’Etat maintiendrait le projet de taxe sur les concessions d’autoroutes, qui entre dans le cadre du budget des finances pour 2024, les impacts de cette taxe sur les tarifs des péages, en regard de l’article 32 des contrats de concessions, prendrait effet à partir de février 2025. Cette compensation aurait pour conséquence au 1er février 2025, un supplément d’augmentation de l’ordre de 5% des péages ».

Selon nos confrères du Parisien, les péages devront subir une hausse de 4,9% sur le réseau SAPN qui regroupe les autoroutes A13, A14 et A29. La hausse est estimée à 5,8% sur les autoroutes A10, 11 et A71 de Cofiroute contre 6% sur les autoroutes de Sanef (A1, A4). Enfin, les automobilistes qui empruntent les autoroutes de l’APRR (A5, A6, A19 et 139) devront s’attendre à une augmentation de 6,2% d’ici février 2025. Voilà qui devrait susciter le mécontentement chez les Français en cette période d’inflation !

publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !