Hausse potentielle du chèque énergie jusqu’à 3 fois son coût : info ou intox ?

publicité

A l’heure actuelle où le coût de la facture énergétique ne cesse de monter, le chèque énergie se veut comme une véritable bouée de sauvetage. Il s’agit d’une subvention immanquable pour les foyers français qui sont classés parmi les plus fragiles sur le plan financier. Selon les estimations, il peut y avoir une hausse importante pour l’année qui va venir. On prévoit même une augmentation à trois fois le prix du chèque énergie actuel. Est-ce une possibilité ou bien une utopie ? Y aura-t-il une répercussion sur le pouvoir d’achat des ménages français et sur l’économie du pays ? Découvrez les éléments de réponse qui se focalisent sur les données à disposition ainsi que les projections dans les lignes qui suivent.

L’importance du chèque énergie pour les foyers français précaires

A titre de rappel, le chèque énergie représente une subvention financière versée annuellement aux ménages français précaires. Autrement dit, seuls les foyers qui rencontrent des soucis financiers sont concernés.

publicité

Ils verront leurs dépenses en énergie de toute sorte comme le bois, le gaz ou encore l’électricité baisser. Il convient de noter que le coût du chèque peut aller de 48 à 227 euros en fonction des revenus du foyer ainsi que de la composition. Toutefois, l’association Pierre Abbé juge le montant un peu trop bas. Il ne suffit pas à prendre ne charge les dépenses énergétiques des foyers français.

La situation de précarité énergétique : une réalité qui touche les français

L’Observatoire National de la Précarité Energétique ou ONPE recense près de 2,8 millions de foyers français concernés par la situation de précarité énergétique. Les chiffres parlent d’elles-mêmes. L’année dernière, environ 22% des ménages français ont avoué avoir eu froid pendant au moins une journée tout au long de l’hiver.

publicité

Par ailleurs, 27% des ménages français ont signalé avoir eu des difficultés à régler le coût de la facture énergétique, malgré la barrière tarifaire sur l’électricité. Malheureusement, cette situation alarmante risque de s’amplifier suite à l’annulation programmée du dispositif d’aide en 2025.

Une augmentation à trois fois le prix du chèque énergie : une idée avancée par l’association Pierre Abbé

Comme nous venons de le dire plus en haut, non seulement le coût de la facture énergétique ne cesse de hausser, mais le bouclier tarifaire sera également supprimé.

publicité

L’association Pierre Abbé propose une révision du chèque énergie afin de soutenir autant que possible les ménages français les plus fragiles. Selon l’association, il serait plus approprié de tripler le montant du chèque énergie. Si cette demande aboutit, les ménages français peuvent espérer un montant maximal allant jusqu’à 800 euros, avec une moyenne estimée à 450 euros.

Un petit rappel sur les conditions d’éligibilité

Pour compter parmi les bénéficiaires de cette subvention énergétique, il faut prendre en compte le revenu fiscal de référence ou RFR. En effet, ce dernier ne doit pas dépasser les 11 000 euros. Même si vous remplissez cette condition préalable, il faudra toutefois passer par l’admission de l’administration fiscale. Il s’agit du principal responsable de la création de la liste des bénéficiaires.

Il existe également le chèque énergie exceptionnel qui est également conditionné par le RFR par unité de consommation. Cette dernière fait référence à l’unité de mesure du niveau de vie des ménages. Jusqu’à maintenant, le montant du chèque énergie classique varie entre 48 et 277 euros. Pour le cas de la version exceptionnelle, il faudra compter entre 100 ou 200 euros.

De ce fait, si vous êtes éligible à ces deux subventions, vous pouvez estimer une aide totale allant jusqu’à 148 à 477 euros pour chaque bénéficiaire. Quoi qu’il en soit, le chèque énergie apparait comme une véritable source de soulagement pour les bénéficiaires compte tenu de la crise énergétique qui ne cesse de faire augmenter les coûts de l’énergie.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?