Héritage : voici ce qu’il faut faire pour accéder légalement à une avance

publicité

L’avance sur héritage est essentielle pour préparer la part successoral des descendants. Mais pour bénéficier de ce dispositif, il convient de respecter certaines procédures en particulier. Plus de détails dans les prochaines lignes !

Avance sur héritage : comment ça marche ?

Aussi connu sous le nom de donation en avancement d’hoirie, l’avance sur héritage a pour objet de transférer en partie ou en intégralité un patrimoine à un héritier. Il peut s’agir d’une somme d’argent ou d’un bien immobilier par exemple. Le partage a généralement lieu avant l’inauguration de la succession. D’une manière générale, cette opération profite au conjoint ou aux descendants du donateur.

publicité

L’avance sur héritage est souvent réalisée dans le but d’aider les descendants du disparu à éviter le paiement des droits de succession. Il convient néanmoins de souligner que ce dispositif n’entraîne aucune conséquence sur les mesures de partage de l’héritage. L’opération peut être réalisée manuellement ou par le biais d’un notaire, suivant les goûts de chacun. Dans tous les cas, il est conseillé de procéder à une authentification de l’acte auprès d’un notaire pour préserver le bénéficiaire et le donateur.

Les procédures à suivre

Le but de l’avance sur héritage est d’accorder un soutien financier aux légataires. Il peut être effectué lorsqu’un enfant ne dispose pas des revenus nécessaires pour poursuivre ses études universitaires par exemple. Dans ce cas, la donation est considérée comme un don financier. Dans d’autres cas, il est possible que le parent lègue un bien immobilier à l’enfant. L’avance avec réserve d’usufruit permet de transférer un bien à un descendant pour que ce-dernier puisse continuer à toucher les loyers jusqu’au décès du donateur.

publicité

Par ailleurs, le droit de retour conventionnel peut être invoqué dans la mesure où les biens à léguer présentent des valeurs sentimentales. Si le légataire qui a profité du bien meurt, le donateur sera le principal bénéficiaire. Une fois que le donateur décède, le notaire va se référer aux dispositions liées au partage de l’héritage prévues dans le code civil pour qu’aucun héritier ne soit désavantagé. En fonction du nombre des ayants-droits, la distribution se fera à parts égales.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?

2 réflexions au sujet de “Héritage : voici ce qu’il faut faire pour accéder légalement à une avance”

  1. Le Notaire de mon frère et de mes parents refuse de régler les Successions malgré ma première demande pour OUVERTURE de Successions de mon père MAILLET ROLAND décédé le 9 mars 2012

    Et à ce jour , toujours 1 ennui de plus ce Notaire Maître FIEUZET, REFUSE DE PROCEDER A L’OUVERTURE DE LA SUCCESSION DE MME MAILLET GISÈLE décédée le 2 octobre 2023.

    Ma maman a été placée sous Tutelle complète depuis Avril 2022.
    Mon frère a pris entièrement SA TUTELLE , mais il refuse à ce jour, de procéder aux obligations de la Tutelle , qui ont été exigés, pour la liquidation des dossiers
    Veuillez agréer mes sincères salutations

Les commentaires sont fermés.