Immobilier : voici l’astuce rusée des pirates pour réduire le prix d’un bien

publicité

Sur le marché immobilier, certains acheteurs n’hésitent pas à utiliser des approches rusées pour tirer un maximum de profit de la négociation d’un bien immobilier. Aujourd’hui, la rédaction vous propose de découvrir l’astuce rusée des pirates afin de réduire le prix d’un bien. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Achat de bien immobilier : un véritable parcours du combattant

Dans un marché de plus en plus saturé, il n’est pas toujours évident pour les investisseurs immobiliers d’acquérir facilement le bien de leur rêve. Si l’on se réfère aux statistiques, on peut comprendre à quel point l’énigme est difficile à résoudre en ce moment. Depuis deux ans, le taux d’emprunt ne cesse d’exploser. Selon nos confrères du Figaro, celui-ci tourne dans les alentours de 5% depuis l’été dernier.

publicité

Selon l’Observatoire Crédit Logement /CSA, il d’agit d’un record depuis 2011 puisqu’en moyenne, l’accès aux crédits immobiliers implique un taux de 4,2% (source : novembre 2023). Des chiffres qui dépassent de loin les taux en vigueur il y a encore deux ans et qui étaient estimés à 1%.

Un marché au point mort

Devant l’ampleur de cette situation, les établissements bancaires qui veulent sécuriser davantage les crédits et limiter les impacts de l’usure en optant pour l’emprunt, ont pris la décision de réviser à la hausse le montant de l’apport requis. Cette année, l’apport moyen avoisine les 89000 € en France (Source : Century 21). Ce qui correspond à une hausse de 61% par rapport à l’an dernier et une augmentation de 259% sur une durée totale de 2 ans.

publicité

Résultat, le secteur de l’immobilier est complètement fragilisé. D’un côté, les acquéreurs qui n’ont pas les moyens nécessaires de réaliser un prêt voient leur rêve partir en fumée. De l’autre, les vendeurs qui ne peuvent pas se permettre de réduire le prix de vente ne trouvent pas preneurs. Résultat, la situation est au point mort et les opérations dégringolent en France.

Comment les pirates réduisent le prix des biens immobiliers ?

Cette année, on a dénombré entre 900 000 et 950 000 transactions immobilières selon les acteurs du marché. Ce qui équivaut à une réduction de volume de -20% en comparaison avec l’année précédente. Les acheteurs ne s’avouent pas pour autant vaincus ! Certaines méthodes de négociation peuvent être appliquées pour diminuer le prix de vente. Dans un premier temps, il convient de fixer le budget maximum.

publicité

En cas de soucis, il est recommandé de se tourner auprès de la banque ou de contacter un courtier. Dans un second temps, il faut connaître comme sa poche la santé du marché local. Quelles sont les raisons qui peuvent pousser un potentiel acheteur à acheter ou non un bien ? Les investisseurs pressés sont les plus à même de mettre les bouchées doubles, quel que soit le prix.

Attention cependant à ne pas vous montrer trop agressif lors de la négociation ! Enfin, il est conseiller d’analyser tous les points faibles du bien pour avoir une idée précise de son état général. Un diagnostic de performance énergétique de faible niveau ou un projet de construction à proximité représentent des arguments solides pour faire baisser le prix.

Une autre approche rusée

L’astuce que nous vous dévoilons aujourd’hui est moins glorieuse mais elle est courante dans le secteur. Selon Romain Solenne, celui qui est à la tête de la plateforme Promy, spécialisée dans la comparaison de promoteurs : « Il arrive que certains investisseurs ciblent un même bien à plusieurs, à deux ou trois amis ». L’opération va généralement se faire dans le dos des experts immobiliers mais ces derniers ne sont pas dupes.

Les vendeurs vont baisser les offres sur un même produit de leur plein gré. Au final, c’est celui ou celle qui a proposé la formule la plus alléchante (et tout de même ‘agressive’ en comparaison avec le prix normal du marché) qui aura la chance de toucher le gros lot.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?