Impôt sur la Fortune Immobilière : à combien s’élève le barème pour cette année ?

publicité

L’IFI ou impôt sur la fortune immobilière a été mise en place en 2018, en remplacement de l’ISF. Il concerne les biens immobiliers qui ne sont pas liés à l’activité professionnelle des contribuables avec un taux d’imposition allant de 0 à 1,5%. Voici le barème qu’il faudra prendre en compte pour 2024.

IFI : quels sont les biens concernés ?

Selon nos confrères du Figaro, l’impôt sur la fortune immobilière s’applique aux immeubles bâtis ou non à l’instar des garages, des parkings ou des appartements en cours de travaux. Il en va de même pour les droits immobiliers et des parts de SCPI (société civile de placement immobilier). Cet impôt concerne également les actions des entreprises foncières cotées et les contrats d’assurance vie.

publicité

En ce qui concerne les dettes déductibles, la législation propose des limites précises. En effet, ce dispositif s’applique aux dettes en vigueur depuis le début de l’année et qui sont liées aux charges d’acquisition, de réparation et d’entretien des biens immobiliers (frais de construction, rénovation, aménagement ou agrandissement). Ces dépenses sont prises en charge par le propriétaire avec la taxe foncière.

Quel barème pour 2024 ?

Le barème de l’IFI est divisé en six catégories d’imposition suivant des taux qui varient de 0 à 1,5%. Bien que le plafond d’assujettissement soit fixé à 1,3 million d’euros, l’estimation de l’impôt sur la fortune immobilière démarre à partir de 800 000 €. Dans les détails, voici les taux applicables pour chaque valeur nette taxable du patrimoine :

publicité
  • 0% pour un patrimoine évalué entre 0 à 800 000 €
  • 0,5% pour un patrimoine évalué entre 800 000 et 1 300 000 €
  • 0,7% pour un patrimoine évalué entre 1 300 000 et 2 570 000 €
  • 1% pour un patrimoine évalué entre 2 570 000 et 5 000 000 €
  • 1,25% pour un patrimoine évalué entre 5 000 000 et 10 000 000 €
  • 1,5% pour un patrimoine estimé à plus de 10 000 000 €

Notons que pour les patrimoines nets taxables compris entre 1 300 000 et 1 400 000 €, il est possible de réduire l’impôt grâce à un dispositif de décote. Par conséquent, dans le cas d’un patrimoine net taxable évalué à 1 350 000 €, la formule de calcul se fait comme suit :

  • IFIdû en vertu du barème : (500 000 € x 0,5 %) + (50 000 € x 0,7 %) = 2 850 €
  • Evaluation de la décote : 17 500 € – (1 350 000 € x 1,25 %) = 625 €
  • En tout, la somme à régler auprès du fisc s’élève à 2850 € – 625 € = 2 225 €

 

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défi des allumettes : quels sont les 2 tiges qu’il faut retirer pour corriger l’équation ?

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?