Impôt sur le revenu : voici le seuil à ne pas dépasser pour échapper au paiement cette année

publicité

En 2024, les contribuables dont les revenus nets imposables sont inférieurs à 17133 € n’auront pas à payer l’impôt sur le revenu. Un plafond qui va cependant évoluer suivant le nombre de parts du ménage fiscal. Plus de détails dans les prochaines lignes !

Impôt sur le revenu : méthode d’estimation

Dans le cas d’un contribuable célibataire (veuf, divorcé ou séparé), le revenu net imposable ne devra pas excéder 17 133 € pour éviter de payer l’impôt auprès du fisc. Notons que pour l’année 2024, cette obligation est associée aux revenus touchés en 2023. Ce seuil est estimé en additionnant l’ensemble des recettes générées par le contribuable (rémunérations, locatifs, pensions de retraite, etc.). La méthode de calcul inclut également l’imputation des déficits fonciers et des autres charges déductibles.

publicité

Voici les plafonds maximaux permettant d’échapper au paiement de l’IR en 2024

Selon nos confrères du Figaro, ce plafond va également dépendre du quotient familial. Autrement dit, la taille du foyer fiscal va exercer une influence majeure sur le seuil maximal permettant d’échapper au paiement de l’impôt sur le revenu. En détails, voici les plafonds à ne pas excéder suivant le profil des contribuables et le nombre de parts du foyer fiscal :

  • Pour un nombre de parts, le plafond est fixé à 17 133 € dans le cas d’une personne isolée
  • Pour 1,5 nombre de parts, il est de l’ordre de 22 780 €
  • Pour 2 parts, le plafond est de 28427 € pour une personne célibataire contre 32000 € dans le cas d’un couple soumis à l’imposition commune
  • Pour 2,5 parts, ces montants sont respectivement de 34074 € et 37647 €
  • Pour 3 parts, ces montants sont respectivement de 39721 € et 43294 €
  • Pour 3,5 parts, ces montants sont respectivement de 45368 € et 48941 €
  • Pour 4 parts, ces montants sont respectivement de 51015 € et 54588 €
  • Pour 4,5 parts, ces montants sont respectivement de 56662 € et 60235 €

A titre informatif, ces seuils de revenus ne prennent pas en considération les remises et/ou de crédits d’impôt. A partir du moment où vos revenus se situent en-dessous de ces plafonds, vous n’aurez pas à payer d’impôts sur le revenus cette année.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique avec ce nouveau casse-tête des allumettes !

Ce métier inédit rémunéré à plus de 300 000 € par en ne requiert aucune qualification spécifique !

La Belgique va recruter plus d’employés étrangers : les modalités d’accès

Impôts : aucun paiement prévu pour ces Français en 2024. Et pour cause…

Cette banque rémunère les clients pour les fonds déposés chaque jour sur leur compte

Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !