Impôts 2023 : 3 astuces pour payer moins de taxes sur les revenus fonciers 

publicité

La taxation à régler concernant les revenus fonciers peut être lourde lors du règlement des impôts. Heureusement, il est possible d’alléger la note cette année en optant pour l’une de ces 3 astuces. Laissez-vous guider à travers cet article ! 

Quand faut-il miser sur le régime réel ?

Pour les contribuables issus du régime micro-foncier dont les charges déductibles sont supérieures aux loyers bruts, il convient d’opter pour le régime réel d’imposition. Ce cas de figure se présente notamment en cas de financement de l’investissement à crédit ou lors de travaux colossaux. Par conséquent, vous aurez le droit à une déduction qui permet de limiter les résultats fonciers imposables

publicité

Pour ce faire, il faudra faire un dépôt de déclaration n°2044 dans les délais impartis. Celui-ci sera valable sur une durée de 3 ans avant d’être reconduit d’année en année à condition que le propriétaire ne le dénonce pas. Autrement dit, pour ceux dont les charges déductibles excèdent de 30% les loyers sur trois années de suite, il est conseillé d’opter pour ce type de régime

L’avantage de déduire les déficits fonciers

Lorsque les charges déductibles excèdent les loyers bruts, en régime réel, on parle alors de déficit foncier. Celui-ci est imputable sur les autres revenus générés par les activités de l’an passé (rémunérations, bénéfices, pensions…) suivant le plafond de 10 700 euros. Cette mesure n’implique cependant pas la fraction en lien avec les intérêts et frais d’emprunts dans le cadre d’une location à crédit ou un emprunt pour des travaux. 

publicité

Le seuil de 10 700 euros est porté à 15 300 euros dans le cas d’une location en Cosse ou Périssol. Notons que la déclaration n°2044 aide à identifier la part de déficit foncier de l’année 2022 qui sera reportée sur les autres revenus. Ce qui sera porté sur la déduction des revenus fonciers pour les années à venir. 

Comment tirer un meilleur rendement des déficits fonciers ?

Pour optimiser les déficits fonciers, il convient d’entretenir régulièrement les biens mis en location, quitte à les rénover le cas échéant. Ces travaux permettent d’augmenter leur valeur et de diminuer l’imposition sur les loyes à long-terme. Il faut savoir que les déficits fonciers imposables sur les autres revenus générés lors de la même année aident à réduire exclusivement la base d’imposition sur l’IR. 

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique en trouvant la solution à l’énigme mathématique : 34÷2×1+6-9

Continuez cette suite logique : si 4+4=8, 5+5=15, 6+6= ?

Cuisine chinoise : top 4 des plats à éviter dans un restaurant asiatique

Consommer de l’orange avant de dormir le soir : bonne ou mauvaise idée ?

CAF : plusieurs comptes piratés, les dispositions à prendre pour se prémunir des hackers

Combien de calories un œuf contient-t-il ?