Impôts 2024 : la moitié des ménages français vont réaliser d’importances économies grâce à ce dispositif

publicité

Bonne nouvelle pour les contribuables français ! Une nouvelle disposition va être appliquée en 2024, en réponse aux effets de l’inflation estimée à 4,8% pour l’ensemble de l’année par l’Insee. Cette mesure devrait permettre à 50% d’entre eux de réaliser d’importantes économies concernant le règlement des impôts. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Impôt sur le revenu : une nouvelle réjouissante pour les contribuables

Selon nos confrères de la semaine de castres, l’Etat français a pris la décision de réviser à la hausse le barème de l’impôt sur le revenu à hauteur de 4,8% pour aider les contribuables à faire face à la crise résultant de l’épidémie de Coronavirus suivie de la guerre opposant l’Ukraine à la Russie. Cette annonce devrait réjouir plus de 40 millions de Français soumis à cet impôt pour 2024.

publicité

Pour comprendre les impacts positifs de cette mesure, il convient de saisir la notion liée au barème de l’IR. Tous les ans, les contribuables doivent régler des impôts sur les revenus qui ont été générés au cours de l’année passée. A titre d’illustration, l’impôt 2024 est estimé suivant les recettes touchées au cours de l’année 2023. La direction générale des finances publiques se charge de calculer le revenu net imposable qui va s’appliquer sur ce barème. Celui-ci va dépendre des taux d’imposition de chaque foyer concerné.

A quoi faut-t-il s’attendre avec cette hausse du barème ?

Dans la pratique, la hausse de 4,8% du barème se traduit par une réduction de l’impôt sur le revenu pour les redevables concernés par cette obligation fiscale. Ce qui correspond à 50% de la population française. Concrètement, ce nouveau dispositif fixe la première tranche d’imposition à 11 294 € contre 10 277 € cette année. Cela signifie que seuls les contribuables ayant subi une hausse de revenus de plus de 4,8% cette année seront amenés à payer plus d’impôts.

publicité

En revanche, les contribuables dont la hausse de salaire n’excède pas 4,8% en 2023 verront leurs impôts diminuer pour l’an prochain. A titre d’illustration, une personne qui vit seule avec un revenu imposable stable de 30 000 € pourra épargner la somme de 308 € en 2024 grâce à ce dispositif.

Modifier la situation fiscale suivant l’augmentation du barème

Devant ce changement de barème, les contribuables français ont intérêt à bien étudier leur situation fiscale dans le but d’ajuster celle-ci en conséquence pour 2024. A ce propos, voici quelques astuces à adopter afin de profiter pleinement de cette augmentation de barème :

publicité
  • Vérifier la fiabilité des données renseignées sur la déclaration de revenus et procéder aux rectifications nécessaires en cas d’erreurs pour profiter de la baisse d’impôt correspondante
  • Optimiser la situation fiscale en prenant en considération les nouvelles tranches d’imposition. A ce propos, il peut être intéressant de changer le mode de rémunération (salaire, dividendes…)
  • Procéder à un bilan patrimonial pour analyser les conséquences de la hausse du barème sur les revenus globaux et réajuster les stratégies à appliquer en conséquence
  • Anticiper les éventuels changements de situation personnelle (mariage, naissance d’un enfant, adoption, etc.). Le cas échéant, n’oubliez pas de signaler le fisc afin d’accéder aux allègements fiscaux correspondants

Quel avenir pour le barème de l’impôt sur le revenu ?

L’initiative d’augmenter le barème de l’IR de l’ordre de 4,8% pour 2024 pourrait donner lieu à une nouvelle perspective concernant l’intérêt d’adapter ce barème de façon plus régulière et systématique pour l’avenir. L’objectif étant de contrôler les évolutions de la situation socio-économique du pays. Pour conclure, l’augmentation du barème de l’impôt sur le revenu devrait profiter aux contribuables concernés l’an prochain à condition de réajuster la situation fiscale en conséquence. D’où l’importance de se renseigner sur les modalités de cette nouvelle mesure et de prendre ces informations en compte pour la prochaine déclaration de revenus. A vous de jouer !

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?