Impôts des revenus locatifs : une nouvelle exonération prévue cette année ?

publicité

Dans un communiqué officiel, la Fédération nationale de l’Immobilier a promis une exonération de l’impôt sur les revenus locatifs à destination des propriétaires qui détiennent le bien en location depuis plus de 10 ans. Tous les détails dans les prochaines lignes !

La location immobilière : un marché en détresse

Actuellement, les propriétaires sont de moins en moins nombreux à proposer leur bien à la location en raison de plusieurs facteurs : insolvabilité des locataires, nécessité d’un permis de louer, passoires thermiques, etc. Davantage d’obligations qui sont considérées comme des obstacles par les bailleurs. Selon le directeur de la Fédération nationale de l’Immobilier, ces derniers sont également découragés par la lourdeur des impôts.

publicité

En effet, la taxe foncière n’a cessé d’augmenter surtout dans les grandes villes comme Paris avec une hausse moyenne de 60%. Résultat, les offres de location ont décliné de 59% en l’espace de 5 ans. Pour restaurer la confiance des propriétaires, la fédération a donc proposé une solution qui pourrait changer la donne au cours des prochaines années à venir.

Une exonération d’impôts prévue pour certains bailleurs

Cette disposition permet de payer des impôts pour une durée de 10 ans puis au-delà de 10 ans de détention, le propriétaire pourra accéder à une exonération sur les revenus locatifs perçus sur son logement. A ce propos, le directeur explique : « Ce différé d’imposition devrait contribuer à stabiliser le parc locatif car les bailleurs vont s’engager dans la durée ». Notons que la fédération nationale de l’immobilier n’est pas la seule à proposer des solutions visant à redynamiser le marché locatif.

publicité

De son côté, l’UNPI (Union Nationale des Propriétaires Immobiliers) a décidé il y a quelques jours de remplacer l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) par une taxe sur la fortune improductive. A titre de rappel, l’IFI ne s’applique qu’à l’immobilier or l’UNPI prévoit de ne plus inclure l’immobilier locatif dans l’impôt sur la fortune immobilière.

De ce fait, les logements principaux et secondaires devront répondre à cette obligation fiscale mais la mesure ne s’appliquera plus aux logements en location. Davantage de décisions prises dans l’espoir de relancer efficacement le marché de la location immobilière en France. Reste à savoir si elles porteront ses fruits. Affaire à suivre !

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique avec ce nouveau casse-tête des allumettes !

Ce métier inédit rémunéré à plus de 300 000 € par en ne requiert aucune qualification spécifique !

La Belgique va recruter plus d’employés étrangers : les modalités d’accès

Impôts : aucun paiement prévu pour ces Français en 2024. Et pour cause…

Cette banque rémunère les clients pour les fonds déposés chaque jour sur leur compte

Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !