Impôts : quelles sont les conséquences de la mise à jour du quotient familial ?

publicité

Chaque année, les ménages ont pour obligation de payer l’impôt sur le revenu. Pour les aider à vivre dans des conditions descentes, les familles peuvent profiter d’un remise fiscale grâce au quotient familial.

Quotient familial : les impacts de la revalorisation sur les impôts

Suivant l’évolution du contexte économique, il arrive que le quotient familial subisse une revalorisation chaque année. Pour 2024, cette augmentation est estimée à 4,8% pour tous les ménages. Cette mise à jour va permettre à ces derniers, surtout ceux qui sont issus d’une famille large, d’accéder à des avantages fiscaux conséquents. Pour mieux cerner le concept, il convient de comprendre le fonctionnement du quotient familial.

publicité

Ce paramètre est très important dans le calcul des impôts auxquels sont soumis chaque foyer fiscal. Il se divise en plusieurs parts suivant la taille du foyer. A titre d’illustration, un contribuable célibataire équivaut à une part alors qu’un couple correspond à deux parts. Un couple ayant un enfant à charge égal à 2,5 parts et ainsi de suite. En raison de cette méthode de calcul, les familles nombreuses sont largement favorisées.

Selon nos confrères de Boursier, la mise à jour de ce barème va aider un foyer composé de 3 enfants d’accéder à une remise de 9% sur les impôts de cette année en comparaison avec l’an dernier. Dans le cas d’un couple n’ayant pas d’enfant, cette réduction se chiffre à hauteur de 3%.

publicité

Voici les taux d’imposition en vigueur pour 2024

La valeur des impôts va dépendre du revenu total que l’on divise par le nombre de parts fiscales pour chaque famille. Les résultats obtenus seront ensuite comparés avec les tranches du barème progressif de l’IR. Cette année, la première catégorie comprend les recettes inférieurs à 11 294 € et qui sont exonérées de l’impôt sur le revenu. La seconde catégorie concerne les revenus compris entre 11 294 € et 28 797 € avec un taux d’imposition fixé à 11%.

Pour des revenus fiscaux supérieurs à 11 294 €, le taux d’imposition s’élève à 11% contre 30% pour les revenus compris entre 29 797 € et 82 341 € (catégorie 3). Pour ce qui est de la 4eme catégorie (de 82 341 € à 177 106 €), le contribuable est imposable à hauteur de 41%. Enfin, le taux en vigueur s’élève à 45% pour la dernière catégorie (revenus supérieurs à 177 106 €).

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !