Le chèque-carburant va profiter à 1,6 million de bénéficiaires en plus, les concernés

publicité

Cette semaine, Olivier Véran, le représentant du gouvernement a pris la parole pour annoncer qu’à compter de l’an prochain, le chèque-carburant va profiter à 1,6 millions de Français en plus. Cette annonce avait déjà été évoquée par Emmanuel Macron au cours de la rentrée. Faites-vous partie de ceux qui vont toucher cette indemnité de 100 € ? Tous les détails dans les prochaines lignes !

Le chèque carburant : augmentation du nombre de bénéficiaires pour 2024

Le chèque carburant va profiter à plus de Français à compter du mois prochain. La nouvelle a été officialisée par Olivier Véran qui a fait part de 1,6 million de bénéficiaires en plus. Un dispositif qui coûte au gouvernement un budget total s’élevant à près de 600 millions d’euros. Le porte-parole du gouvernement a confirmé l’installation de cette disposition qui entre dans le cadre du budget 2024 à la suite d’une requête du groupe autonome Liot et des députés Horizons.

publicité

A ce propos, il explique : « Cette indemnité de 100 € représente un précieux coup de pouce pour les salariés qui doivent conduire chaque jour pour aller au travail. Désormais, l’aide sera accessible aux classes moyennes », à l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu mardi dernier.

Une aide précieuse face à la hausse des prix du carburant

60% des employés qui se servent de leurs voitures personnelles pour se rendre entre le lieu de travail et le logement peuvent désormais profiter du chèque-carburant contre 50% au départ. Notons que ce dispositif a vu le jour à la suite de l’annonce d’Emmanuel Macron qui a ensuite annoncé une reconduction pour le mois de janvier prochain.

publicité

Cette aide financière a vu le jour dans le but de contrecarrer le tarif élevé du carburant et elle s’élève à 100 € par voiture et par an. De son côté, Bercy assure qu’il s’agit d’une aide de 20 centimes par litre pour une durée totale de 6 mois dans le cas d’un conducteur qui réalise plus de 12 000 km par an, avec une voiture consommant près de 6 litres au 100.

Si 10 millions de ménages pouvaient prétendre au chèque-carburant, seuls 4 millions d’entre eux ont pu en profiter comme il faut, rapporte Bercy. Selon une source proche du dossier, ce projet coûte à l’Etat près de 430 millions d’euros.

publicité

Ce qui attend les bénéficiaires pour 2024

Les cours du pétrole ont repris leur niveau d’avant les conflits ukrainiens. Si une nouvelle hausse venait à faire exploser de nouveau le prix du carburant, le ministre de l’Economie promet de lancer une aide ciblée. Il s’agit d’une prime unique de 100 € à destination des conducteurs qui utilisent leur voiture pour se rendre au travail, et qui disposent de revenus limités face à l’envolée des prix du carburant.

Le ministre assure malgré tout que le virement sera conditionné. Autrement dit, le dispositif ne sera appliqué que si les tarifs explosent à nouveau. Au micro de BFMTV, Bruno Le Maire souligne : « La dernière fois, on a instauré le dispositif lorsque le carburant a atteint les 1,95 €, ça me semble raisonnable ».

Cependant, si ce plafond devait être excédé alors cette prime profiterait à plus de conducteurs. Les plafonds de revenus pour toucher l’indemnité de 100 € ont été revus à la hausse pour qu’une partie plus importante des familles issues de la classe moyenne puissent jouir de cette précieuse aide.

Nouveaux conditions d’admission

En 2023, seuls 50% des salariés étaient potentiellement éligibles. En tout, ils étaient plus de 4 millions à vouloir se servir de leur véhicule pour se rendre au travail. Avec les nouveaux plafonds, une personne isolée n’ayant aucun enfant à charge peut toucher jusqu’à 1599 € nets par mois. Il en va de même pour une famille monoparentale dont les revenus sont inférieurs à 3298 €. Plus la tribu est large, plus le plafond va augmenter et atteindre par exemple 6396 € dans le cas d’une tribu de 5 personnes

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?