Les scientifiques affirment que les personnes passant leur soirée en solo sont plus intelligentes !

publicité

Si vous êtes du genre à préférer votre propre compagnie à la tombée du soir, au lieu de passer du temps avec des amis, c’est que vous faites partie des personnes les plus intelligentes. C’est en tout cas ce que révèle la science. Plus de détails dans cet article !

Les gens qui apprécient la solitude sont-t-ils plus intelligents que les autres ?

L’intelligence humaine suscite depuis plusieurs années de nombreuses recherches scientifiques. Ce qui a donné lieu au concept de quotient intellectuel. Un sujet qui intéresse également les psychologues dans le but de déterminer les motivations qui poussent un patient à prendre une décision quelconque dans sa vie. De récentes études indiquent que la façon dont une personne préfère passée ses soirées libres en dit long sur son niveau d’intelligence.

publicité

C’est ainsi qu’on apprend que les personnes qui sont habituées à la solitude sont plus brillantes que celles qui préfèrent passer du temps avec les autres. En effet, leur niveau d’intelligence serait supérieur à la moyenne. Ces constats ont été publiés en 2016 dans un revu britannique spécialisé dans la psychologie humaine. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont mené une étude sur plus de 15 000 participants ayant entre 18 et 28 ans ;

La plupart des intervenants sont en faveur des régions résidentielles marquées par une densité de population modérée à la place des grandes agglomérations. Cela s’explique par le fait que ces lieux sont modérément peuplés. Raison pour laquelle le sentiment d’appartenance est plus important par rapport aux autres endroits.

publicité

Voir les amis moins souvent permet de se sentir plus heureux

Toujours selon les résultats de cette étude, les personnes qui ont un QI supérieur à la moyenne se sentent plus épanouis lorsqu’ils voient leurs amis moins souvent. Ces individus considérés comme des surdoués se sentent plus à l’aise dans les endroits isolés qui sont moins fréquentés car le fait d’être entouré de monde augmente leur stress. Selon les auteurs de l’enquête, les rapports étroits entre la solitude et l’intelligence sont enracinés dans l’évolution de l’être humain.

Pour parvenir à ces explications, les chercheurs font allusion à la théorie du « bonheur dans la savane ». Selon ces derniers, le cerveau réagit aux circonstances actuelles comme s’il s’agissait du cadre ancestral des chasseurs-cueilleurs. Une époque qui était marquée par la survie dans la nature et ces ressources. A l’époque, la socialisation n’était pas encore très importante pour l’Homme.

publicité

Une progression en fonction de l’environnement

Au fur et à mesure que les années se sont écoulées, le cerveau de l’Homme a connu des modifications pour s’adapter à son environnement actuel. Ce-dernier est marqué par une communauté plus large. Selon les résultats de l’enquêtes, la capacité d’adaptation au milieu urbain est beaucoup moins importante chez les individus qui possèdent un quotient intellectuel élevé. Notre cerveau perçoit ainsi les régions surpeuplées comme une situation sans risques mais qui est source de malaise.

C’est pour cette raison que ces individus préfèrent prendre du recul et s’isoler du monde dans le but d’améliorer leur bien-être psychologique. Le fait de limiter les interactions sociales devient une option de privilège afin de se préparer d’un point de vue psychique au lieu de perdre du temps pour des échanges parfois stressants.

Des résultats à prendre à la légère

Les résultats de ces études scientifiques doivent malgré tout être prises avec des pincettes car une seule analyse ne suffit pas à démontrer la fiabilité de ces recherches. Il ne faut pas non plus oublier que l’intelligence est un concept qui est à la fois complexe et sujet à de nombreuses critiques. Elle dépasse ainsi le quotient intellectuel. Enfin, l’intelligence émotionnelle et rationnelle doivent être prises en compte dans de telles études pour obtenir des résultats performants.

Dans tous les cas, le fait de préférer la compagnie des autres au fait de rester seul relève de l’habitude et des envies de tout un chacun. Ce seul paramètre ne suffit pas à mesurer la véritable intelligence d’une personne.

publicité

D’autres publications dans 

Défi des allumettes : quels sont les 2 tiges qu’il faut retirer pour corriger l’équation ?

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?