Manger cinq fruits et légumes par jour : un luxe que peu de gens peuvent se permettre en France !

publicité

Les nutritionnistes s’accordent à dire que les fruits et légumes sont importants pour rester en forme et en bonne santé. Mais dans la pratique, ces nourritures indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme sont devenues de moins en moins accessibles aux Français. Une situation qui résulte de la flambée des prix des produits alimentaires sur le supermarché. De plus, le pouvoir d’achat affaibli des consommateurs ne permet pas à ces derniers de respecter la fameuse recommandation liée à la consommation de « 5 fruits et légumes par jour ». Plus de détails dans les prochaines lignes !

L’inflation paralyse la vie socio-économique du pays

Voilà maintenant plusieurs mois que la vie des Français est rythmée par l’inflation galopante. Force est de constater que cette hausse générale des prix n’épargne plus aucun secteur : alimentation, carburant, transport, énergie, électricité…Au mois de juin dernier, l’association qui œuvre pour la protection des consommateurs « Familles rurales » avait tiré sur la sonnette d’alarme. Une analyse menée par ces experts affirme que le fait de consommer 5 fruits et légumes par jour, comme suggéré par l’OMS est devenu un luxe pour de nombreux foyers.

publicité

L’adoption de cette habitude alimentaire préconisée par le Programme National Nutrition Santé de l’OMS peut coûter jusqu’à 241 € par mois. Compte tenu du contexte, un tel budget n’est pas accessible aux familles touchant des revenus modestes. Toujours selon l’association, le prix d’un panier type est aujourd’hui 3 fois plus élevé que les tarifs à la consommation. Une situation qui s’applique malheureusement à tous les produits vendus en rayons.

Une habitude impossible à adopter pour 19% de Français

Selon un récent sondage, appliquer la recommandation liée à la consommation quotidienne de 5 fruits et légumes est devenue compliquée à mettre en œuvre pour 19% des Français. Ces derniers considèrent une telle pratique comme un « luxe » qu’ils ne peuvent plus s’offrir à cause de la baisse du pouvoir d’achat. Les résultats de l’étude démontrent qu’un tiers de personnes interrogées ont entre 25 et 34 ans.

publicité

En tout, les Français déboursent en moyenne 79 € chaque mois pour s’acheter des oranges, des poireaux ou des choux-fleurs. Mais dans la réalité, les écarts sont importants suivant le profil des consommateurs. A titre d’illustration, les seniors de plus de 65 ans mettent de côté un budget moyen de 108 € par mois pour l’achat de fruits et légumes contre 46 € par mois chez les plus jeunes.

Impossible de manger 5 fruits et légumes par jour pour de nombreux Français

La moitié des personnes sondées affirment avoir réduit leurs achats pour des produits emballés, surgelés ou en conserve. Une tendance qui résulte du prix allégé de ces types d’aliments proposés en rayons. Dans tous les cas, ces bouleversements dans l’habitude de consommation viennent renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire tout en luttant contre l’inflation.

publicité

Mais dans le cas des fruits et légumes, on peut en déduire que c’est l’exception qui confirme la règle. En effet, 49% des personnes interrogées avouent s’être débarrassés des poires, des pommes et d’autres types de légumes, tout simplement parce que ces derniers n’étaient plus frais à leurs goûts. Les résultats de l’enquête affirment aussi que 59% de l’échantillon ont reconnu avoir mangé des produits périmés.

Vers une baisse des prix des produits frais au supermarché ?

Selon nos confrères de La dépêche, les produits frais ont connu une baisse de prix au cours de ces dernières semaines. Ils ont ainsi affiché une légère hausse de 1,1% au cours du mois dernier contre une hausse moyenne de 7,8% sur les autres produits alimentaires. Hélas ! Les fruits et légumes ne font pas partie du mouvement.

De son côté, l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) a avancé une augmentation annuelle de 3,2% sur le prix des légumes contre 4,2% dans le cas des fruits, au mois de septembre dernier. Les pommes de terre quant à elles ont connu une forte hausse de 20,4%, qu’il s’agisse des produits frais ou en conservation.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !