MaPrimeRénov’ : à combien s’élève la prime suivant le profil des bénéficiaires ?

publicité

MaPrimeRénov’ est un dispositif qui a été mis en place dans le but de subventionner l’installation d’une pompe à chaleur au sein de la maison des principaux bénéficiaires. Notons que la valeur de cette aide va dépendre principalement du profil des demandeurs. Le point à travers cet article !

MaPrimeRénov’ : un précieux coup de pouce pour les Francais

Voilà maintenant plus de deux ans que l’Etat a instauré le dispositif MaPrimeRénov’ pour financer les travaux de réhabilitation énergétique de certains foyers. Pour ce faire, les propriétaires et copropriétaires sont invités à en faire la demande via une plateforme dédiée. Cette année, ce précieux coup de pouce financier a fait l’objet de plusieurs changements. En effet, depuis le 3 juillet dernier, de nouveaux profils peuvent y accéder.

publicité

D’autre part, le ministre de l’Economie, des Finances et de la souveraineté industrielle souligne qu’un budget évalué à 3 millions d’euros a été mis de côté pour la mise en place de la prime rénovation en 2024. Les évolutions du service contribueront également à sensibiliser les Français à procéder à ces travaux de rénovation. Cela dit, la valeur de la prime va dépendre du type d’habitation, du niveau de revenus et d’autres facteurs.

Une prime de 2 000 à 4 000 euros en fonction des profils du bénéficiaire

La prime de rénovation permet de modifier de nombreux accessoires à l’instar des chaudières, du chauffage en bois, des biomasses, des systèmes solaires ou éoliens, de la production d’eau chaude via une pompe à chaleur et des différentes isolations thermiques. A cela s’ajoutent les audits réalisés par des experts dans le secteur énergétique.

publicité

En ce qui concerne les montants suivant les profils concernés, nous vous dévoilons plus de détails ci-dessous :

  • Une personne célibataire qui habite en Île-de-France encaissant moins de 22 400 euros par an aura droit à une prime de 4 000 euros
  • Un Français qui vit seul en dehors de l’Île-de-France recevant moins de 16 200 euros par an aura également droit à une prime de 4 000 euros.
  • Une personne célibataire qui habite en Île-de-France encaissant moins de 27 300 euros par an aura droit à une prime de 3 000 euros
  • Une personne habitant seule en dehors de l’Île-de-France touchant moins de 20 800 euros par an aura également droit à une prime de 3 000 euros
  • Un Français qui vit seul en Île-de-France dont les recettes annuelles ne dépassent pas 38 100 euros aura droit à une prime de 2 000 euros
  • Une personne célibataire qui réside en dehors de l’Île-de-France et dont les revenus annuels sont inférieurs à 29 100 euros aura également droit à une prime de 2 000 euros
publicité

D’autres publications dans 

Cette déclaration de Michel-Édouard Leclerc va rassurer les consommateurs et les agriculteurs !

Si vous faites partie des 2% de gens capables de déchiffrer cette énigme, c’est que vous avez un QI remarquablement élevé !

Une hôtesse de l’air explique pourquoi il faut éviter d’embarquer en premier dans l’avion !

Trimestres non-utilisés : comment accéder à un remboursement ?

Pain au chocolat ou chocolatine ? Attention à bien choisir vos mots !

Défi visuel : vous avez 13 secondes pour localiser le chiffre 24 parmi 42 !