MaPrimeRénov’: à combien va-t-elle s’élever en 2024 ?

publicité

Le dispositif MaPrimeRénovpermet aux bénéficiaires de procéder à des travaux de rénovation sur le plan énergétique grâce à un financement attribué par l’Etat. Il a pour principal but d’améliorer la performance énergétique des maisons. Mais à combien s’élève cette précieuse aide financière cette année ? on vous dit tout !

MaPrimeRénov’ : le montant dépend du niveau de revenus

Cette année, le dispositif MaPrimeRénov’ sera attribué suivant le plafond de revenus des foyers qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique au sein de leur nid douillet. Ces interventions sont assurées par des experts labelisés RGE. Selon le budget 2024, plusieurs milliards d’euros ont été mis de côté par le gouvernement pour mettre cette aide à la disposition des foyers éligibles. En tout, plus de 200 000 logements vont profiter de cette aide cette année avec un taux de financement de 90%.

publicité

Par conséquent, les logements dont le diagnostic de performance énergétique est classé « G » seront éligibles à ce dispositif. La valeur du financement va néanmoins dépendre de plusieurs facteurs : taille du foyer, emplacement, niveau de revenus global. Pour prétendre à cette aide en 2024, il faudra toucher au moins deux classes énergétiques sur le DPE et effectuer des opérations d’aération et d’isolation.

Avec des travaux en moyenne estimés à 55 000 €, la subvention peut aller jusqu’à 63 000 € pour les projets les plus onéreux. Dans le cas des familles qui touchent des revenus « très limités », la couverture est fixée à 80% du montant total des travaux contre 60% pour les ménages aux revenus « limités ».

publicité

Quelques restrictions à prendre en compte

Il faut savoir que l’aide est limitée dans le cas de monogestes qui sont considérés comme insuffisants. C’est notamment le cas pour une isolation externe qui est estimée à 18 000 €. Dans ce cas, la prime va s’élever à 1200 € cette année et se fera exclusivement sur les CEE (certificats d’économie d’énergie). A titre indicatif, ce montant était fixé à 5200 € l’an dernier. Pour profiter d’une intervention par des professionnels, le système de chauffage utilisé doit obligatoirement être décarboné.

Notons que ces opérations profitent d’une TVA fixée à 5,5%. A compter du mois de juillet prochain, les habitations catégorisées F et G pourront accéder à cet accompagnement pour toute la durée du projet à l’issue d’un audit complet pour assurer la performance des choix réalisés par les bénéficiaires.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !