Mutuelle santé : voici pourquoi les assurés vont devoir payer plus cette année

publicité

A la suite d’une étude publiée par la Mutualité française, le prix des mutuelles de santé fera l’objet d’une augmentation en 2024. Au même titre que les autres charges, cette situation suscite l’angoisse chez les Français, dont le pouvoir d’achat est déjà miné par l’inflation. Dans cet article, nous vous expliquons les raisons de cette hausse.

Les frais de santé vont coûter plus cher en 2024 !

Au mois de décembre dernier, la Mutualité française a fait savoir que les tarifs allaient subir une hausse moyenne de 8% à compter de cette année. Un taux qui correspond au double du taux d’inflation actuellement évalué à 3,5%. Selon les auteurs de cette enquêtes, les contrats individuels, qui concernent principalement les seniors, les fonctionnaires, les métiers indépendants et les jeunes verront leurs cotisations subir une hausse moyenne de 7% en 2024.

publicité

D’autre part, les cotisations liées aux contrats collectifs obligatoires vont faire l’objet d’une hause moyenne de 9%. Ces données se basent sur des études qui ont été menées sur une quarantaine de mutuelles avec plus de 18 millions d’assurés. D’autres institutions complémentaires ont également fait part d’une importante revalorisation qui devrait aller jusqu’à 12% pour l’année 2025, comme le rapporte une publication du Figaro.

A combien s’élève le tarif des mutuelles santé pour un couple de seniors ?

Les assurés qui prennent en charge eux-mêmes leur mutuelle sont les premiers ciblés par cette augmentation de prix. C’est notamment le cas des personnes âgées. Selon une enquête conduite par meilleurtauxassurances, le coût de la complémentaire santé atteint les 250 € par mois pour un couple de personnes âgées ayant 60 ans en 2023. Ce qui équivaut à 3000 € par an. Avec une hausse de 8%, ces derniers seront amenés à payer 3 243 € cette année.

publicité

Interrogé sur les raisons de cette importante hausse, Eric Chenut, celui qui est à la tête de la mutualité française fait part d’un important « dynamisme » dans les charges en rapport avec les soins de santé en milieu urbain et dans les centres hospitaliers. Ce qui a provoqué une hausse de 6% des prestations proposées par les complémentaires en 2023. Ce qui est légèrement plus important que les prévisions.

A titre d’illustration, les frais de consultation auprès des médecins généralistes ont subi une hausse de 1,5 €. Ces derniers ont entraîné des dépenses d’environ 90 millions d’euros chez les institutions complémentaires. Après avoir été revalorisé à 26,5 €, ces prix sont amenés à grimper à 30 €. Tout va dépendre des résultats des négociations qui sont en cours.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défi des allumettes : quels sont les 2 tiges qu’il faut retirer pour corriger l’équation ?

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?