Mutuelles santé : les prix vont subir une nouvelle hausse en 2024

publicité

Cette année, les Français vont devoir composer avec une autre difficulté en parallèle avec l’inflation. En effet, les mutuelles santé prévoient de réviser leur tarif à la hausse avec une augmentation moyenne estimée à hauteur de 8% des cotisations. De quoi contraindre les citoyens à puiser davantage dans leurs ressources déjà limités.

Mutuelle santé : révision des prix à la hausse pour 2024

Les mutuelles santé projettent d’augmenter les cotisations de 8% à 12,5% à compter de cette année, avec un taux moyen de 8%. Voici les résultats de l’étude récemment menée par la Mutualité française qui a fait l’analyse auprès d’une quarantaine de mutuelles. Suivant la nature du contrat, l’augmentation moyenne pour les contrats individuels se fixe à 7,3% tandis que les contrats collectifs souscrits par les sociétés au profit des employés devraient faire l’objet d’une hausse de 9,9%.

publicité

Il faut savoir que cette situation était déjà bien appréhendée avant la sortie officielle. Du côté des ménages, cette réévaluation inédite représente un gros coup dur puisqu’elle mine davantage leur pouvoir d’achat. Le 15 décembre dernier, Aurélien Rousseau avait fait part de son désaccord concernant l’étendue des hausses déjà en vigueur depuis plusieurs semaines. Il a alors rencontré les compagnies d’assurance et les différentes mutuelles.

Dernièrement, le ministre a pris la parole sur France 3 pour évoquer le « non-sens » de cette décision, lui qui espérait une mise à jour plus rationnelle tournant dans les alentours de 4%. Comme il le souligne : « Une hausse de 4 à 5% serait plus logique, entre 8 à 10%, cela n’aurait aucun sens ».

publicité

Les charges liées à la santé vont augmenter de 6%

Les complémentaires ont rendu leur verdict en annonçant une hausse moyenne de 8%. Une décision qui fait fi des réserves avancées par la tutelle en vue d’optimiser l’épargne et d’impacter davantage le pouvoir d’achat. Il s’agit d’une augmentation à laquelle on ne peut pas échapper, estiment les assureurs qui font face à des hausses de coûts en raison de l’inflation et qui doivent réestimer les prix de vente des produits pour rééquilibrer leurs activités commerciales.

Les mutuelles ont également indiqué que les dépenses de santé qui ont fait preuve d’un certain dynamisme l’an dernier sont également à l’origine de ces hausses. « L’augmentation a été de 6% alors que les prévisions annonçaient une hausse de 3 à 4% maximum », précise Eric Chenuf, celui qui est à la tête de la Mutualité française. Parmi les facteurs qui ont fait grimer les dépenses de santé figurent la crise sanitaire, la hausse des besoins de santé et l’augmentation des salaires du personnel soignant.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique avec ce nouveau casse-tête des allumettes !

Ce métier inédit rémunéré à plus de 300 000 € par en ne requiert aucune qualification spécifique !

La Belgique va recruter plus d’employés étrangers : les modalités d’accès

Impôts : aucun paiement prévu pour ces Français en 2024. Et pour cause…

Cette banque rémunère les clients pour les fonds déposés chaque jour sur leur compte

Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !