Noël : ce qu’il faut savoir sur le complément pour famille monoparentale : montant, virement, conditions d’éligibilité…

publicité

Tous les ans, les Français attendent avec impatience le versement de la fameuse prime de Noël. Il s’agit en effet d’un précieux coup de pouce financier pour les foyers disposant de revenus modestes. En 2023, cette aide sera majorée pour les familles monoparentales sous certaines conditions. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Noël : à combien s’élève le complément pour famille monoparentale ?

La valeur de cette aide varie entre 115 et 200 € par ménage. Le versement se fera en parallèle avec celui de la prime de Noël qui intervient le 15 décembre. La démarche est entièrement automatisée. Autrement dit, il n’y a aucune procédure particulière à suivre par les bénéficiaires pour pouvoir accéder à cette aide financière. Les conditions d’éligibilité incluent le fait d’élever seul un ou plusieurs enfants sous le seuil de pauvreté.

publicité

Cette année, une autre prime s’ajoute à la prime habituellement versée aux foyers monoparentaux disposant de revenus limités. Il s’agit d’un coup de pouce pour les parents qui sont éligibles à la prime de Noël et qui élèvent seuls leurs enfants en vivant sous le deuil de pauvreté. A la base, cette mesure a vu le jour à suite d’une proposition de loi du groupe socialiste.

A ce propos, les députés socialistes avaient expliqué : « En raison de la flambée des prix et l’inflation galopante, comme les salaires ne suivent pas, les foyers monoparentaux rencontrent beaucoup de difficultés à arrondir les fins de mois ». La valeur de cette aide varie entre 115 et 200 € en fonction de la situation des bénéficiaires. Pour le moment, aucun barème n’a été communiqué à titre officiel par les autorités compétentes.

publicité

Les modalités d’accès

Cette aide sera remise par Pôle Emploi et par la Caisse d’allocations familiales à compter du 15 décembre prochain pour les allocataires de l’ASS (allocation de solidarité spécifique), du RSA (revenu de solidarité active) et de l’AER (allocation d’aide au retour à l’emploi). La prime exceptionnelle quant à elle sera distribuée en même temps que la prime de Noël.

Notons qu’il n’y a aucune procédure à suivre puisque le versement est automatisé. N’hésitez pas à vous rapprocher desdits organismes pour plus de renseignements. Pour ceux qui n’ont pas accès au complément et qui pensent être éligibles à l’aide, il convient de prendre rendez-vous avec un conseiller afin de discuter de vos droits.

publicité

Prime classique vs complément exceptionnel

Le complément prime de Noël est un complément de revenus qui s’ajoute à la prime classique remise chaque année aux familles modestes à l’occasion des fêtes de fin d’année. A titre de rappel, ce dispositif soutient depuis 1998 les familles dans le besoin, éligibles à certains minimas sociaux à l’instar du RSA, l’ASS, de l’AER ou encore de la PPS (rémunération publique de stage). En France, ils sont plus de 2,3 millions à jouir de ces droits dont la valeur se situe entre 152 € et 381 € suivant la taille du foyer.

Ce qui change cette année, c’est la mise en place de l’aide supplémentaire dédiée exclusivement aux familles monoparentales vivant sous le seuil de pauvreté. Cet indicateur, propre à chaque pays, correspond à la proportion de personnes dont le niveau de vie est inférieur à un certain plafond. La méthode de calcul peut varier d’un pays à un autre. Dans la majorité des cas, c’est le revenu moyen de la population qui est utilisé comme base. En 2019, ce seuil était estimé à 1 063 € par mois en France. En 2022, il a été fixé à 1158 € par mois.

Cette année, le seuil de pauvreté devrait suivre la tendance du niveau de vie médian. Selon les prévisions de l’Insee, celui-ci devrait augmenter de 1,8%. On peut donc évaluer ce seuil dans les alentours de 1180 € par mois pour une personne célibataire contre 2440 € pour un couple ayant deux enfants de moins de 14 ans.

publicité

D’autres publications dans 

Défiez votre logique avec ce nouveau casse-tête des allumettes !

Ce métier inédit rémunéré à plus de 300 000 € par en ne requiert aucune qualification spécifique !

La Belgique va recruter plus d’employés étrangers : les modalités d’accès

Impôts : aucun paiement prévu pour ces Français en 2024. Et pour cause…

Cette banque rémunère les clients pour les fonds déposés chaque jour sur leur compte

Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !