« On était gracieusement payé » : Thierry Ardisson révèle son cachet mirobolant à l’époque où il était publicitaire

publicité

Vendredi dernier, Thierry Ardisson a diffusé un reportage inédit concernant “L’âge d’or de la publicité” sur France 3. L’émission retrace son parcours à l’époque où il travaillait en tant que publicitaire dans les années 70. Le point à travers cet article ! 

Thierry Ardisson : un animateur parti de rien

A 74 ans, Thierry Ardisson a réalisé un joli parcours dans l’univers du journalisme et de la publicité. C’est vers les années 70 qu’il débute en tant que publicitaire. A l’époque, il fallait encore tout créer. “J’ai débarqué à Paris alors que je n’avais que 19 ans. Je ne connaissais personne et je n’avais que 50 francs. J’ai été recruté par l’agence BBDO. Si j’ai pu briller plus tard à la télévision, c’est grâce à cette entreprise. Elle m’a beaucoup appris en ce qui concerne le concept de la publicité”, confie-t-il auprès de Télé Loisirs.

publicité

Cette carrière  permis au présentateur de développer sa créativité. Comme il le souligne : “On faisait tout ce qu’on voulait et ça valait souvent une fortune…Notre seul objectif était de surprendre les gens avec nos imaginations. Jusqu’en 1990, ces créations avaient connu un succès sans précédent auprès du public. “Les gens appréciaient ce qu’on faisait alors ils en parlaient à la machine à café”, poursuit-t-il. 

Un salaire ahurissant

Vers la fin des années 90, les publicités traversent malheureusement un déclin. A ce propos, Thierry Ardisson explique : “Le désamour est survenu lorsque les diffuseurs télé ont commencé à interrompre les films avec les pubs. Et puis, les campagnes publicitaires ont perdu de leur qualité innovative. C’est dommage car sans pub, la vie est monotone”. Selon lui, l’imagination est sans limite lorsqu’il s’agit de publicité. Quoi qu’il en soit, le principal intéressé peut être fier de son parcours car ce métier lui a permis de décrocher un joli pactole. “A l’époque, on était gracieusement payé. A 25 ans, je touchais 30 000 francs par mois”, a-t-il conclu.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !