Pension de retraite : dans quels cas est-il possible de le cumuler avec l’AAH ?

publicité

Les retraités peuvent, dans certaines conditions, cumuler l’allocation adulte handicapés ou AAH avec leur pension. Mais quelles sont-t-elles ? Et à combien le montant de cette prestation sociale va-t-elles s’élever dans un tel cas ? Plus de détails dans les prochaines lignes !

AAH et pension de retraite : les conditions de cumul

Voilà maintenant plusieurs années qu’un changement a été opéré concernant l’AAH. Depuis 2017, il est en effet possible de le cumuler avec la pension de retraite à condition de respecter les critères d’éligibilité. Ces derniers concernent la cotisation à l’assurance vieillesse, le taux d’invalidité (Plus de 80%) et l’âge de départ à la retraite. Par ailleurs, le demandeur doit toucher une pension qui n’excède pas 971,37 € par mois.

publicité

Pour ceux qui ne répondent pas à ces exigences, à l’instar des retraités dont le taux d’invalidité se trouve entre 50 et 79%, ce sera le régime de retraite par inaptitude qui sera appliqué dès lors que l’intéressé aura atteint l’âge de départ légal à la retraite. Il en va de même pour les allocataires qui sont partis à la retraite avant janvier 2017.

Cette étape de transition représente un tournant majeur puisqu’il implique des procédures administratives complémentaires et potentiellement une baisse de revenus pour les allocataires. En effet, l’AAH ne sera donc plus remise aux bénéficiaires comme à l’accoutumé. D’où l’intérêt pour les concernés de bien maîtriser les impacts financiers et administratifs de ce nouveau changement dans le régime de retraite pour les personnes en situation de handicap.

publicité

Peut-on continuer de toucher l’AAH après la retraite ?

Il est possible de poursuivre l’accès à l’AAH à l’issue de la retraite à condition de faire une demande de pension au préalable. Pour ce faire, il convient de se rendre auprès des organismes concernés. La négligence de cette procédure peut entraîner une suspension du virement de l’AAH jusqu’à ce que la CAF (caisse d’allocations familiales) donne son accord pour la confirmation des procédures.

Notons que l’ensemble des minimas sociaux incluant l’allocation aux adultes handicapés feront l’objet d’une augmentation de 4,6% à compter du mois d’avril prochain. Pour les pensionnaires de base, la revalorisation de 5,3% est en vigueur depuis le début de cette année.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?