Préparez-vous à une forte hausse de la taxe foncière pour la rentrée 2023

publicité

C’est officiel ! la taxe foncière va faire l’objet d’une hausse à compter du mois prochain. Selon nos confrères du Figaro, cette revalorisation est estimée à 3,4% sur la base de l’imposition de l’an dernier. Une situation qui résulte principalement des impacts de l’inflation.

Augmentation de la taxe foncière pour la rentrée 2023

Les propriétaires de biens immobiliers devront payer plus d’argent cette année lors du règlement de la taxe foncière, avec une augmentation moyenne de 7,1%. A cela s’ajoutent les revalorisations liées aux budgets municipaux. A titre d’illustration, cet impôt a subi une hausse de 17% à Marseille au cours de l’année 2022. Cette augmentation a atteint les 23,9% à Poissy. En revanche, la situation s’est stabilisée pour Paris. Mais pour la prochaine rentrée, les choses vont changer !

publicité

A titre de rappel, la taxe foncière s’applique à l’intégralité des biens immobiliers situés en France et le paiement se fait une fois par an par les propriétaires. Calculée sur la base de la valeur locative au même titre que la taxe d’habitation, elle répond à des mesures qui lui sont propres. En effet, la taxe foncière est souvent associée aux taxes assimilés aux impôts locaux à l’instar que celles que l’on doit payer pour l’enlèvement des déchets ménagers.

Quelles sont les villes concernées par cette revalorisation ?

Interrogé par nos confrères, David Lisnard (responsable de l’association des maires de France) estime qu’il y a plus d’une commune sur 5 qui va devoir composer avec cette hausse de la taxe foncière pour la rentrée. Selon le directeur, les propriétaires devront s’attendre à une augmentation générale de 7,1%. Ce qui a pour conséquence de majorer à 25% l’impôt pour les contribuables de Grenoble contre 9% pour les Lyonnais et 14,3% pour les propriétaires originaires de Metz.

publicité

Toujours selon la même source, certaines villes seront épargnées par la revalorisation de la taxe foncière. C’est notamment le cas de Toulouse et Lille pour qui le taux restera inchangé. Autrement dit, il ne dépassera pas le seuil fixé par la valeur locative décidée par le gouvernement.

publicité

D’autres publications dans 

Test visuel : vous avez 26 secondes pour essayer de trouver la poire parmi les pommes !

Giuseppa Ciurleo hors d’elle : elle règle ses comptes avec les haters sur Instagram !

Punaises de lit : voici la ville la plus contaminée (et ce n’est pas Paris !)

A qui la revalorisation des retraites va-t-elle profiter en 2023 ?

Affaire conclue : Julia Vignali a-t-elle été plus performante que Sophie Davant sur France 2 ?

Astuces santé : gare aux composants toxiques présents dans les protections hygiéniques !