Prime de Noël : des annonces à la fois réjouissantes et décourageantes !

publicité

La prime de Noël qui a vu le jour dans les années 90 va faire son grand retour cette année, pour le plus grand bonheur des bénéficiaires. Ces derniers seront au nombre de 2,3 millions à profiter de ce précieux coup de pouce à l’occasion des retrouvailles de fin d’année. Mais des annonces moins encourageantes viennent noircir le tableau. Explications.

Prime de Noël : de nouveau accessible en 2023

C’est officiel, la prime de Noël sera bel et bien de retour cette année et elle va profiter aux allocataires de certains minimas sociaux à l’instar du RSA (revenu de solidarité active) et de l’ASS (allocation de solidarité spécifique). En tout, ils seront 2,3 millions à pouvoir prétendre à cette aide financière cette année. Le virement se fera de manière automatique vers mi-décembre et la distribution sera assurée par Pôle emploi, Mutualité sociale agricole et la caisse d’allocations familiales.

publicité

Notons que la somme remise aux bénéficiaires va dépendre de la taille du foyer. Pour une personne célibataire, la prime de Noël est fixée à hauteur de 152,45 € contre 442,10 € dans le cas d’un couple ayant quatre enfants à charge. Au-delà, il faudra ajouter une majoration supplémentaire de 60,98 € par personne. Ces dernières années, la prime de Noël a en moyenne été estimée à 209 €.

A combien s’élève la prime de Noël en 2023 ?

Dans les détails, voici la somme allouée aux bénéficiaires de la prime de Noël pour les allocataires du RSA :

publicité
  • Personne isolée : 152,45 €
  • Couple sans enfant : 228,67 €
  • Couple avec un enfant : 274,41 €
  • Parent isolé avec 3 enfants à charge : 335,39 €
  • Couple avec 2 enfants à charge : 320,14 €
  • Couple avec 3 enfants : 381,12 €
  • Parent isolé avec 5 enfants à charge : 457,35 €
  • Couple avec 4 enfants : 442,10 €
  • Plus 60,98 € par personne supplémentaire

Pour les allocataires de l’ASS ou de l’AER, la prime forfaitaire est fixée à 152,45 € (montant unique).

Une annonce inattendue

C’est avec beaucoup de joie que les bénéficiaires de la prime de Noël ont appris la nouvelle liée à la bonification de cette aide. Désormais, elle est plafonnée à 200 € pour les familles monoparentales et les familles qui vivent dans la précarité. Si cette nouvelle est synonyme de soulagement pour les intéressées, une autre nouvelle est beaucoup moins encourageante. Cette année, il n’y aura pas de revalorisation en dépit de la baisse du pouvoir d’achat.

publicité

Selon l’Insee, le pouvoir d’achat estimé à 1000 francs dans les années 90 est désormais évalué à hauteur de 218 €. Or, la prime de Noël n’est que de 152 €. Ce qui correspond à un déclin de pouvoir d’achat qui s’élève à 65,96 €. Devant l’urgence de la situation, de nombreuses associations ont élevé la voix. Mais malgré ces interventions, la prime de Noël ne sera pas mise à jour cette année pour les familles monoparentales dont le nombre est estimé à 500 000 en France.

Pas de nouvelles personnes éligibles

En 2022, la CGT a demandé une extension de ce précieux coup de pouce financier pour qu’il s’adresse aux personnes privées de travail. A ce propos, Pierre Garnodier avait convié : « Ce n’est pas normal qu’une personne qui touche des indemnités chômage de la part de Pôle emploi et qui n’a pas accès au RSA ne puisse pas prétendre à la prime de Noël ». Mais cette requête du secrétaire général du Comité national des travailleurs privés d’emploi et précaires (CNTPEP) n’a pas eu de suite favorable en 2022. La situation semble se répéter pour 2023. Il en va de même pour les allocataires de l’AAH qui ne font malheureusement pas partie des personnes éligibles à la prime de Noël. Et ce, en dépit des nombreuses requêtes formulées par les associations venant en aide aux personnes en situation de handicap. Dans tous les cas, cette aide s’avère indispensable aux foyers touchant des revenus modestes pour leur permettre de profiter comme il faut des retrouvailles de fin d’année. D’autant plus que ces périodes festives sont souvent synonyme de dépenses colossales.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !