PRP pour les cheveux : l’essentiel à retenir au sujet des injections de repousse

publicité

Les injections de PRP qui ont pour but de limiter la perte de cheveux fait apparemment de la magie sur les chevelures. Voici les explications d’un expert sur le sujet.

PRP pour cheveux : enjeux et intérêts

Ces derniers temps, le plasma riche en plaquette (PRP) a fait son entrée sur le marché français dans le cadre de la lutte contre la perte de cheveux. Cette option considérée comme efficace en ce sens a pour objet de redynamiser la chevelure tout en apportant aux cheveux la vitalité dont ils ont besoin pour leur croissance. Le concept est très simple : commencer par prélever un échantillon de sang sur le patient et de mettre de côté les plaquettes riches en facteurs de croissance. Ce plasma est connu pour accélérer la multiplication des cellules et favoriser la repousse sur le cuir chevelu.

publicité

Pour ce faire, les facteurs de croissance du PRP s’attaquent aux follicules pileux, entraînant un environnement propice à un meilleur développement capillaire. Cette procédure contribue à prévenir la chute de cheveux, procurant une solution adéquate pour ceux qui souhaitent limiter les problèmes d’alopécie. Pour plus d’informations, il est possible de contacter l’expert Franck Dahan, spécialisé dans le domaine et qui travaille au sein de la Clinique du Grand Paris.

Comment se forme le PRP ?

Le plasma riche en plaquette est obtenu à partir d’une prise de sang réalisée sur le patient. Le plasma constitue plus de 50% du volume sanguin total. A l’intérieur, on retrouve des hormones, des métabolites, des lipides et divers nutriments. Ce composant est ensuite administré dans le cuir chevelu au moyen d’un pistolet qui s’avère plus efficace que les aiguilles classiques.

publicité

En effet, les pistolets, qui sont également prisés dans le domaine de la mésothérapie permettent de modifier différents facteurs à l’instar de la fréquence et de la profondeur d’injection. Il en va de même pour l’inclinaison et la quantité de lipide. A ce propos, notre spécialiste explique : « Le PRP, c’est une action éclair de libération de facteur de croissance ».

Pistolet vs aiguille ?

Le pistolet aide à administrer le produit sur l’intégralité du cuir chevelu tandis que l’aiguille limite les administrations sur certaines parties du corps. Selon Franck Dahan, certains patients sont surpris d’avoir été injectés au-dessus du crâne. « Les follicules sont présents sur tout le scalpe d’où la nécessité d’administrer le produit partout », confie-t-il. Avec une aiguille, la fréquence d’injection est peu importante puisqu’elle va de 1 à 5 secondes.

publicité

Cette vitesse ne suffit cependant pas pour provoquer une réaction inflammatoire du corps humain. « La fréquence du pistolet peut aller jusqu’à 1700 coups par minute. Ce qui contribue à améliorer la libération du produit partout ». Le spécialiste précise par ailleurs que les administrations devraient être réalisées au pistolet à haute fréquence pour des résultats optimaux.

Comment se manifeste une séance de PRP ?

Si vous allez procéder à votre toute première injection, il convient de réaliser un entretien préalable pour être certain que vous ne présentez pas de contre-indication à une telle thérapie. Dans son explication, Franck Dahan explique : « Je vous installe sur la chaise, je vérifie que vous ne soyez pas venu à jeun et surtout que vous ne craignez pas les aiguilles. Il faut se mettre à l’aise. Je réalise ensuite la prise de sang puis le prélèvement va aller à la centrifugeuse ».

Le spécialiste récupère le liquide du pistolet pour effectuer les administrations. « Je paramètre le dispositif suivant le patient, la longueur de ses cheveux et autres facteurs à prendre en considération », poursuit le médecin. Par la suite, le patient est soumis à une session de laser d’une demi-heure. « En tout, il faut dénombrer une heure pour une séance traditionnelle. On n’est pas obligé d’anesthésier le cuir chevelu car l’injection est superficielle. On peut vaporiser un anesthésiant si le patient ne se sent pas en sécurité », a-t-il conclu.

publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !