Remporter 20 000 € par mois à l’EuroDreams : ces côtés obscures que vous ignorez !

publicité

EuroDreams est la nouvelle épreuve proposée par la Française des jeux. Dernièrement, deux participants ont réussi un exploit en y jouant. En effet, ils ont pu remporter une rente de 20 000 € par mois pour une durée totale de 30 ans. Des veinards vous dites-vous sans doute. Mais derrière cette offre se cache des inconvénients que beaucoup ignorent. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

L’Eurodreams fait rêver…

Derrière la somme mensuelle de 20 000 € promise aux vainqueurs de l’Eurodreams se cachent des calculs financiers complexes. Ces méthodes de calcul amenuisent en réalité l’attrait de la rente en comparaison avec un gain unique que les participants peuvent toucher en une seule fois. Pour vous donner une idée de cette situation, nous allons prendre un cas concret.

publicité

Nous allons revenir sur la prouesse réalisée par les 2 français qui ont remporté la rente mensuelle de 20 000 € pour 30 ans. Si on fait un calcul simple, les deux vainqueurs pourront empocher en tout la somme de 7,2 millions d’euros. Mais le gros lot décroché constitue-t-il effectivement la somme qui sera touchée au fil des années ? Une question nous titille en effet l’esprit : les recettes générées par l’Eurodreams pourront-t-elles échapper au contexte de forte inflation et aux impacts fiscaux ?

Les 20 000 € par mois promis aux vainqueurs en valent-t-elles vraiment la peine ?

Selon nos confrères de Moneyvox, des inconvénients se cachent derrière cette somme à priori très alléchante. En effet, il faut retenir que cette somme ne prend pas en compte les conséquences de l’inflation et de la baisse du pouvoir d’achat. Sur le long-terme, le vainqueur s’expose aux dangers de l’érosion monétaire. Celui qui est à la tête de Maison Laplace, Benoist Lombard s’est récemment exprimé sur le sujet.

publicité

Dans les colonnes de BFMTV, l’expert explique : « Comme la rente mensuelle n’est pas indexée sur la flambée générale des prix, elle est soumise à l’érosion monétaire ». Toujours selon la même source, la véritable valeur de cette récompense pourrait diminuer de manière drastique avec un taux d’inflation qui tourne dans les environs de 2,5% par an.

Une rente qui ne tient pas compte du contexte socio-économique

Au bout d’une dizaine d’années de versements mensuels, le montant de la rente correspondra à 15 000 € de moins que sa valeur actuelle. Si on monte jusqu’à trois décennies, elle sera davantage réduite puisqu’elle atteindra jusqu’à 9400 € de moins que la valeur de départ.

publicité

Par conséquent, si l’on procède à une analyse comparative approfondie du placement de la rente mensuelle avec une fructification directe du montant total promis aux vainqueurs, il est évident que la deuxième alternative permet de profiter de plus de gains sur une même période. Autrement dit, un placement de 2% serait beaucoup plus avantageux pour le gagnant au lieu des 13 millions d’euros touchés au bout de 30 ans.

Et si le vainqueur décède avant la fin des 30 ans ?

Les plus curieux et les plus observateurs se demandent également ce qui va advenir de la rente mensuelle dans la mesure où le bénéficiaire décède avant la fin des 30 ans. Selon la Française des jeux, il n’y a rien à perdre dans un tel cas de figure puisque la rente pourra être transférée aux héritiers du défunt.

Dans ce cas, il faut cependant retenir que la somme ne sera pas remise sous-forme de rente par mois. Elle sera délivrée aux ayants droits en une seule fois, comme le stipule les dispositions de dévolution successorale. Notons que les recettes générées par les jeux de hasard ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu puisqu’il s’agit d’un gain exceptionnel. Cela dit, le vainqueur et ses légataires devront payer les impôts au cours de l’année qui suit en fonction de la valeur de leur nouveau patrimoine.

publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !