Retraite Agirc-Arrco : 1200 euros minimum, que va-t-il advenir des petites pensions ?

publicité

Aux dernières nouvelles, les retraités auront droit à une revalorisation de leur pension, y compris ceux qui touchent la pension complémentaire de l’Agirc Arrco, dont la valeur est inférieure à 85% du salaire minimum. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Revalorisation des petites pensions : les concernés

Dans le cadre de récentes négociations, l’Etat a demandé aux partenaires sociaux de procéder à une hausse des petites pensions. Une initiative qui résulte de la réforme des retraités initiée par Emmanuel Macron et qui devrait réjouir les affilés à l’Agirc-Arrco. Avec le rallongement du délai de cotisation, les caisses sont pleines à craquer. Le pouvoir exécutif réclame aux organismes en charge des retraites complémentaires de revaloriser les pensions pour les plus petites pensions. C’est ainsi que des conversations ont récemment vu le jour entre les syndicats et le patronat.

publicité

Cette nouvelle concerne les retraités qui encaissent une pension de retraite inférieure à 85% du salaire minimum, c’est-à-dire 1200 €. Cela peut inclure les retraités n’ayant pas été indemnisés sur une longue période de chômage et ceux dont les carrières ont été hachées. A ce propos, Denis Gravouil, s’est exprimé dans les colonnes de Capital.

Dans sa prise de parole, le membre de la CGT (Confédération Général du Travail) souligne : « Nous devons envisager des solutions pour ceux qui travaillent à temps partiel, ceux qui sont en période de stage pour leurs années d’étude ».

publicité

Ce que les syndicats proposent

Interrogée par nos confrères de Capital, Pascale Coton, membre de la CFTC (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) explique : « Pour démarrer, nous allons demander aux services de l’Agirc-Arrco de nous fournir le nombre de retraités qui encaissent moins de 85% du SMIC et ce que le fait de revaloriser leurs pensions pourraient coûter ». Il faut savoir que la valeur de la pension pourrait augmenter en délivrant des points gratuits à l’assuré.

Notons qu’un tel dispositif est déjà en vigueur au sein de l’Agirc-Arrco. Il est également possible d’opter pour un abondement au Mico (minimum contributif) qui peut s’élever jusqu’à 100 € dans le cas du régime de base. Ces options peuvent également bénéficier aux organismes en charge de la retraite complémentaire.

publicité

Quels sont les coûts à prévoir pour l’Agirc-Arrco ?

De son côté, un membre de Force ouvrière souligne : « Nous pouvons déployer les efforts nécessaires pour contribuer au relèvement du Mico mais uniquement pour les employés du secteur privé ». Et la même source d’ajouter : « Il faut identifier le pourcentage à couvrir ». Selon la CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises), qui n’intervient pas aux conversations, le coût estimé s’élève entre 350 et 420 millions d’euros par an.

A quand la revalorisation des petites pensions ?

Pour le moment, aucune date n’a été communiquée pour la mise en place de ces mises à jour. En attendant, l’Etat continue d’exercer la pression sur les partenaires sociaux. Si aucun compromis n’est trouvé d’ici juin 2024, le gouvernement prendra la décision finale concernant la somme qui sera ponctionné sur le régime complémentaire. On sait néanmoins que cette augmentation ira jusqu’à 100 € brut pour ceux qui ont bâti une carrière complète au Smic.

Une réjouissante nouvelle pour 125 000 français incluant des anciens retraités, comme l’a rapporté le Ministre du Travail, Olivier Dussopt, dans un récent discours. Pour les autres retraités, l’augmentation oscillera entre 70 et 100 € brut. Pour un salarié qui partira au taux plein après avoi rempli 167 trimestres dont 147 cotisés, une majoration supplémentaire de 88 € viendra s’ajouter à la pension de base. Dans tous les cas, cette revalorisation arrive à point nommé face à la baisse du pouvoir d’achat et la forte inflation qui fragilisent les retraités depuis plusieurs mois. En effet, ceux qui touchent des revenus modestes rencontrent de plus en plus de difficultés à arrondir les fins de mois.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?